Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 12:55

La situation de la pêche à Boulogne

 

   « En cause : le mauvais temps, qui empêche la pêche côtière de sortir. »

   Par métonymie, pêche peut aussi désigner le lieu de pêche, mais non à soi seul des navires, ni des marins. Il faudrait pour bien faire dire sans raccourci : Qui empêche les bateaux de pêche côtière de sortir.

 

   « La saison de la sole a commencé depuis le 15 janvier. »

   Comparons : Elle est ouverte depuis le 15 janvier. (Durée.) Elle a commencé le 15 janvier. (Date.)

 

   « "La sole, cela peut représenter juqu'à 50-60 % du chiffre pour certains." »

   Faute de frappe : jusqu’à.

 

   « - Mais on ne peut guère lutter contre Dame nature - »

   • Attention à la majuscule dans la personnification : contre dame Nature.

   • Pour les tirets doubles (incise) : le tiret de taille moyenne () [Alt+0150], et non court (trait d’union) (-). (Voir commentaire ci-dessous.)

 

   « "La pêche a t-elle encore un avenir ?" »

   Le t euphonique entre deux tirets : a-t-elle.

 

   « Boulogne sans la pêche ce n'est plus Boulogne et vice versa. »

   On comprend bien le début de la phrase… mais impossible de se représenter le sens du « et vice versa » !...

 

   « Et l'avenir doit être vert pour les pêcheurs. »

   On ne saurait qualifier un avenir de « vert ». Sans doute qu’ici rose serait trop fort… Disons plutôt : L’avenir doit être au vert pour les pêcheurs.

 

   Pour en finir avec la page 2, notre faute mascotte : « "Nous sommes l'une des régions les plus compliquées en terme de pêche." »

   En termes de pêche.

La faute de la page 2 du lundi 24 février 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article

commentaires

Gildas 24/02/2014 13:20

Dans leur livre "L'Art de la ponctuation", Olivier Houdart et Sylvie Prioul citent l'écrivain Michel Volkovitch : « Le tiret n'étant pas directement accessible sur mon clavier d'ordinateur, je l'ai longtemps marqué par un simple trait d'union. Jusqu'au jour où la lectrice d'un de mes tapuscrits m'a dit : "Quel dommage, le vrai tiret est tellement plus beau !" J'ai bientôt ressenti en l'essayant un plaisir imprévu – dû avant tout, sans doute, à une espèce d'ampleur nouvelle, de respiration élargie – qui me l'a fait adopter aussitôt. Ce plaisir n'a cessé de grandir. Je crois bien qu'en lisant comme en écrivant, je suis en train de tomber amoureux du tiret. »

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives