Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 19:07

Bergues, un an après Bienvenue chez les Ch’tis

 

   « On parle de l’installation d’une friterie "Momo", pour une période déterminée, à proximité de la "fausse poste", "ce qui redonnerait un éclat au projet et offrir des nouveautés aux visiteurs qui reviendront ».

 

   On n’est jamais trop prudent quand on coordonne ! (On coor-donne avec mais, ou, et, donc, or, ni, car.) La règle d’or : on coor-donne des choses de même na-ture grammaticale (deux noms ou pronoms, deux adjectifs, deux propositions relatives, deux groupes infinitifs, deux verbes conjugués, deux adverbes, etc.)

   Or, ici « et » est suivi d’un infinitif (« offrir »), alors qu’il n’y en a pas précédemment dans la phrase. Du coup, on ne comprend pas à quoi ce mot est coordonné : "Quoi, et offrir ?" a-t-on envie de demander ! On pourrait tout essayer depuis le début de la phrase : On parle et on offre ? On parle de l’installation et d’une offre ? Etc. À bien réfléchir, le plus probable est : redonnerait et offrirait. Ce qui redonnerait un éclat au projet et offrirait des nouveautés aux visiteurs.

 

   « La commission a pris conscience des besoins de la ville. Mais, elle s’est recentrée sur des objectifs, à savoir quel projet pour ce bâtiment offert par GDF. »  Encore à propos de conjonction de coordination (« mais ») : pas de virgule après (sauf cas d’enclave par double virgule). On gagnera souvent en clarté, par contre, à mettre une virgule avant la conjonction de coordination quand celle-ci relie non pas deux mots, mais deux propositions.

   Plus grave, la construction de la fin de la deuxième phrase : le complément de « à savoir ». « Quel » ne convient pas. Tournons autrement : Elle s’est recentrée sur des objectifs en recherchant un projet pour ce bâtiment. Ou peut-être (plus court) : elle s’est focalisée sur le devenir de ce bâtiment.

 

   Pour en finir avec la page 2, un rappel : voit est de l’indicatif, et il faut du subjonctif après il faut que. « Il faut aussi que l’on voit des artistes travailler. »  Il faut que l’on voie.

  Indicatif
je vois
tu vois
il voit
nous voyons
vous voyez
ils voient
Subjonctif
que je voie
que tu voies
qu'il voie
que nous voyions
que vous voyiez
qu'ils voient
       

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives