Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 15:43

Dixième randonnée Rand’Opale

 

   « Ce ne sont pas quelques gouttes qui ont effrayé les marcheurs dimanche matin. »

 

   L’indicatif est le mode de la réalité. Dit ainsi (à la forme affirmative), on a envie de répondre : "Ah ? Et ils ont été effrayés par quoi, alors ?" Il fallait changer l’aspect du verbe, en le mettant au conditionnel, ou en recourant à la locution : aller + infinitif. Ce ne sont pas quelques gouttes qui auraient effrayé… Ce n’étaient pas quelques gouttes qui allaient effrayer (L’aspect est changé : on se situe avant que l’action d’effrayer n’ait lieu effectivement.)

   Comparons cette phrase du chapeau avec celle-ci, dans l’article : « Ce ne sont pas quelques gouttes qui effraient les amoureux de la nature et qui auraient raison de ces magnifiques balades. » Remplaçons « effraient » par effraieraient, au conditionnel comme « auraient raison », qui est correct.

 

   « Du côté des élus, bon nombre sont venus, un peu disparate, à l’image de Richard Gosse, maire de Peupelingues qui a fait le 15 km avec tous ses adjoints. »  • Qu’est-ce qui est « disparate », dans cette phrase ?  Pas « nombre » (« bon nombre de »), qui est ici déterminant (pour preuve, le pluriel de « sont venus »). • Rappelons le sens de disparate : "qui manque d’harmonie". Hétéroclite aurait été moins péjoratif. • « À l’image de Richard Gosse » sous-entend que le maire de Peupelingues est aussi, lui-même, « disparate », ce que ne saurait être un seul individu. • Virgule avant « qui » : l’antécédent (nom propre + « maire de Peupelingues ») est largement prédéfini. Beaucoup d’élus d’horizons différents sont venus ; à titre d’exemple, Richard Gosse…

 

   Pour en finir avec la page 2 : « "Il n’y a rien à dire sur l’organisation. Tout est positif. Rien n’est laissé au hasard […]" »  La « jeune mère » qui parle voulait sans doute dire : Il n’y a rien à dire de l’organisation, ou : Il n’y a rien à redire, on ne voit (trouve) rien à redire à l’organisation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives