Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 09:56

Un gendarme dunkerquois à Kaboul

 

   « Un gendarme Dunkerquois à Kaboul »

 

   « Dunkerquois » est ici adjectif : pas de majuscule. Non plus qu’ici, ou « anglais » ne désigne pas un habitant, mais la langue : « Dans une langue différente de sa langue maternelle (notamment en Anglais). »  Un gendarme dunkerquois parle en anglais.

 

   « "Les forces de sécurité afghanes […] disposent de moyens matériels et techniques encore trop faible eu égard aux besoins du pays." »  Accorder « faible » avec « moyens » :  Des moyens encore trop faibles.

 

   « "[…] Conduite de véhicules 4X4 blindés, réactions face à des incidents, accidents, prises à parti par l’adversaire […]" » • L’expression prendre à partie ("s’en prendre à quelqu’un, l’attaquer") emploie le nom féminin partie. Prises à partie par l’adversaire. • Depuis 1631, le signe de la multiplication est une croix, qu’on peut figurer par un x minuscule ; mais un X majuscule, c'est forcément une lettre, ce ne saurait être le signe de la multiplication.

 

   Pour en finir avec la page 2, un lapsus colonialiste de notre gendarme ? « "Les missions sont différentes de celles que l’on peut mener en métropole." »  L’Afghanistan n’étant pas un département français, on pourra parler de missions différentes de celles qu’on peut mener en France.

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives