Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 18:41

Inauguration de Capdunes à Coudekerque-Branche

 

   « Aujourd’hui, ils (et elles surtout, car le métier de télé-opérateur se conjugue majoritairement au féminin), sont 240. »

 

   • En un seul tenant : téléopérateur, comme tous les mots au préfixe télé (sauf télé-enseignement, pour lequel les deux formes se rencontrent). • Conjuguer a un sens général ("assembler, unir"), et un sens grammatical ("énumérer les différentes formes d’un verbe"). On ne conjugue donc pas un métier, et on ne saurait conjuguer « au féminin ». C’est un cas, je crois, où l’on gagnerait à faire simple. Le métier de téléopérateur s’écrit au féminin, est majoritairement féminin, se féminise…

 

   « Mais un processus qui ne réclamait aucune erreur. »  Je ne suis pas sûr que ce soit le verbe qui convenait ici ; n’attendait-on pas plutôt : un processus qui n’admettait, qui ne supportait aucune erreur ?

 

   Pour en finir avec la page 2, une question de préposition : « "Il fallait trouver une grande surface, disponible rapidement, accessible par les transports en commun." »  Pas de faute ici ; mais peut-être que "accessible aux transports en communs", qui a finalement le même sens, serait plus léger, plus fluide… ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives