Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 06:51

Portrait : un Berckois passionné de cheval

 

   « "Évidemment, quand j’ai commencé à travaillé, j’ai laissé tomber mais j’ai toujours eu envie de m’occuper des chevaux." »

 

frison.jpg    Si, un par un, on remplace dans la phrase les verbes du 1er groupe par mordre, on aura d’abord : 1°) quand j’ai mordu, 2°) quand j’ai commencé à mordre. Le deuxième est donc à l’infinitif. Quand j’ai commencé à travailler.

 

   « Voir les autres heureux, c’est qui le rend heureux lui-même. » Mauvaise construction. Voir les autres heureux, c’est ce qui le rend heureux. Ou : Voir les autres heureux le rend heureux lui-même.

 

   Pour en finir avec la page 2, une affaire de guillemets et d’orthographe : « Il a installé un mobilhome avec terrasse […] "Ça me sert de bureau et comme ça je peux surveiller Dario et Tino qu’il bichonne". » Le « il » final semble désigner celui qui parle : il devait donc être hors des guillemets (ou devenir je !) • On écrira avec ou sans e, avec ou sans trait d’union mobile home, mobil-home, mais jamais en un seul mot.

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives