Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:47

Marcel et son Orchestre en concert à Boulogne

 

   « "De nombreux fans de Marcel mais surtout Vincent nous ont beaucoup parlés d’eux." »

 

Marcel-et-son-Orchestre.jpg   Classique : un participe passé (« parlé ») employé avec avoir (« ont ») s’accorde avec le mot "qualifié" par ce participe passé s’il est placé avant ; or, il n’y en a pas (qu’est-ce qui est parlé ?) Donc, pas d’accord ! Ils nous ont beaucoup parlé d’eux.

 

   « "C’est pour lui que nous nous sommes bagarré". »  C’est plus délicat ici : on est tenté de comprendre : nous nous sommes bagarrés les uns les autres. Mais même dans le sens de : nous avons bataillé pour, nous nous sommes battus pour, il faut un s au participe passé. Nous nous sommes bagarrés.

 

   Pour en finir avec la page 2, une affaire d’accent, et de pluriel discutable « "Tu vois leurs visages, leurs expressions, et tu peux ‘jouer’ avec çà." »  • Si les gens du public de Marcel et son Orchestre peuvent avoir plusieurs expressions, ils n’ont probablement qu’un visage (chacun). Pensons que "leur visage", c’est déjà le pluriel de "son visage". Tu vois leur visage, leurs expressions. • Ça ne prend pas d’accent quand il est pronom.

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives