Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 16:49

Information sur les économies d’énergie

 

   « Nombre de places limitées ! »

   Dans cette phrase nominale, « limitées » devait forcément s’accorder avec « nombre » (et non avec « places »). La preuve : si on lui flanque un verbe, cela donne : Le nombre de places est limité. Nombre de places limité ! 

 

   « Pour connaître le programme complet des animations et s’inscrire, il suffit de contacter notre conseillère Info Energie. »  C’est la première personne « notre » qui a retenu mon attention. C’est le journaliste qui l’écrit : est-ce à dire que le journal dispose d’une telle conseillère ? (Auquel cas : ne serait-il pas plus judicieux de se payer les services d’un correcteur ?) Ou cela sent peut-être le copié / collé ? Contacter la conseillère Info Énergie.

 

   Pour en finir avec la page 2, une espace. Je ne parle pas de la voiture ; le mot, en typographie, est féminin. « Il s’agit de faire les bons choix! »  Les signes de ponctuation en deux morceaux ( : ? ! ; ) doivent être précédés et suivis d’une espace. (Précédés d’une espace insécable : Alt + 0160). Les bons choix !

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 08:12

Préfets et élus visitent le site des Deux Caps.

 

   « Retour sur un opération d’envergure national »

   (C’est un surtitre.) On dit : une opération. • Et envergure est aussi féminin : d’envergure nationale.

 

   « Et ce n’est pas fini car cette “rénovation” des deux sites ne sera finie pas avant 2015. »  Remettons ça dans l’ordre, et sans répétition : Elle ne sera pas terminée avant 2015.

 

   « Jean-Michel Bérard, préfet de la Région Nord-Pas-de-Calais a découvert les actions et les travaux menées sur les sites. »  (C’est dans le chapeau.) Virgule après « Calais » • Attention à l’accord : Les actions et les travaux menés.

 

   « Au Gris-Nez, on a mi des moutons pour "tondre" la pelouse»  (C’est une légende.) On a mis des moutons.

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute d’orthographe d’usage, comme on dit : « La cour admistrative d’appel de Douai. »  La cour administrative.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 14:11

Le redémarrage de Total Dunkerque en question

 

   « Une dizaine de salariés présent à l’audience »

   Avec quoi, dans cet intertitre, est accordé « présent » ? Avec « dizaine » ? « Salariés » ? – Avec rien ! Il faut bien entendu l’accorder avec « salariés ». Une dizaine de salariés présents à l’audience.

 

   Pour en finir avec la page 2, une affaire d’auxiliaire : « Total avait décidé mi-juillet de se pourvoir en cassation de cette décision et saisi parallèlement le TGI de Nanterre. »  Quand deux verbes sont ainsi éloignés, il faut répéter l’auxiliaire, et non le mettre "en facteur" avec deux participes passés. On pourrait dire à la rigueur : Total avait pris sa décision et saisi le T.G.I. ; mais dans le contexte, si on peut faire l’ellipse du sujet, il faut par contre répéter l’auxiliaire : […] et avait parallèlement saisi le T.G.I.

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 16:12

Le redémarrage de Total Dunkerque en question

 

   « Un huissier avait été désigné à la demande des syndicats, et avait constaté selon eux que Total ne respectait pas la décision de la cour d’appel. »

   C’est un problème de construction : ainsi construit, « selon eux » est complément de « constaté », au lieu de « respectait ». Il avait constaté que, selon eux, Total ne respectait pas la décision… (Mais si le verbe complété est bien « constaté », choisir une consruction sans ambiguïté : Il avait, selon eux, constaté...)

 

   Pour en finir avec la page 2, un accord en nombre : « "Les instances représentatives du personnel ont pu exercer l’ensemble des prérogatives qui leur sont dévolues", elle n’ont subi "aucun préjudice". »  « Elle », sujet de « ont subi », représente « les instances » : il doit être au pluriel. Elles n’ont subi aucun préjudice.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 12:23

La restauration sur la Côte d’Opale

 

   « "Les élus et même les commerçants en général ne font pas assez en fonction des Anglais." »

   Cet emploi de « font » est de nature à m’écorcher les oreilles. Deux constructions sont préférables : ils ne font pas assez pour les Anglais, et, par exemple : ils ne travaillent pas assez en fonction des Anglais.

 

   « Les 18 et 19 de ce mois, c’est à dire ce week-end. »  Toujours des traits d’union à c’est-à-dire.

 

   Pour en finir avec la page 2, une mise au point : « C’est le cas par exemple d’Hervé Lefebvre, patron du Café de Paris et Calais, mais aussi président des Toques et sans cravates. »  • C’est toujours Natacha Bouchart qui est "patron" de Calais, et non pas Hervé Lefebvre. • Pas d’s à "cravate", dans la mesure où l’on n’en porte normalement qu’une. Des gens sans cravate.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 17:03

Concert et atelier musique en prison à Dunkerque

 

   « "C’est en tout cas mis en valeur dans leur dossier. […] Mais cela ne signifie pas que la juge va automatiquement donner une remise de peine. On appuie là-dessus pour montrer une autre image d’eux-mêmes." »

   C’est le verbe « appuie » qui m’a écorché les oreilles. Choisir entre ces deux expressions, selon le sens voulu : 1°) on insiste là-dessus ; 2°) on s’appuie là-dessus.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux pataquès de fin d’article : « "Il faut instaurer un climat de respect mutuel et de compréhensif. N’ere ni arrogant ni trop ‘maître’." »  On peut dire : un climat de respect et de compréhension, ou, moins bon : un climat de respect, et compréhensif. • On suppose que c’est être qu’on a voulu dire dans la phrase suivante, avec t et accent circonflexe.

 

   P.S. : Pas d'article hier : encore sauvé par une page de pub !

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 17:02

Portrait : une Berckoise près du Pôle Nord

 

   « Bernard Becquart de la SNSM ou encore Mr et Mme Dilly. »

   C’est la famille Dilly qui a retenu mon attention. Tout laisse penser que le mari de Madame Dilly est français. On l’appellera donc : Monsieur Dilly, et non, comme l’indique de façon erronée l’abréviation, Mister. M. et Mme Dilly.

 

   « Les yeux de Maddy Lafarguage sont encore illuminés. »  Dans tout le reste de l’article, et dans le surtitre, elle s’appelle : Mady Lafargue.

 

   Pour en finir avec la page 2, j’ai hésité entre les majuscules en début de phrases oubliées à trois reprises, et ceci : « Maddy Lafargue a découvert aussi une nature belle et magnifique. »  « Magnifique » ayant le même sens que « belle » en plus fort, il l’annihile. Dans ce cas, ne pas le dire ! Elle a découvert une nature magnifique. Ou recourir à une figure de style (la gradation) qui consiste à énumérer trois mots par ordre croissant : Une nature belle, superbe, magnifique ! – où on voit qu’il s’agit d’un effet stylistique voulu, et non… d’une petite maladresse.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 08:25

Projet d’éoliennes aux 2 Caps

 

   « "Et selon […] la décision de préfet sur la Zone de Dévelopemment de l’Eolien, le nombre d’implantations n’est pas fixé." »

   Les correcteurs d’orthographe rendent rares les fautes d’"orthographe d’usage". Sachons donc apprécier celle-ci : Développement et les mots de sa famille prennent deux p.

 

   « Camille Verhaegue est le chef de projet d’InnoVent pour ce chantier potentiel qui renaît de ces cendres. »  C’est le possessif, et non le démonstratif, qu’il fallait ici : qui renaît de ses cendres.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux mots qui n’existent pas : « "Selon un axe Nordouest/sud-est." »  « "Trois lignes parallèles selon un axe estouest." »  Il s’agit des mots *nordouest et *estouest ! Il faut des traits d’union : nord-ouest, nord-est. La faute est d’autant plus fâcheuse qu’elle encourage à prononcer le d, ce qui est incorrect.

   (Pas de faute de la page 2 hier : la page était occupée par une pub. C’était relâche !)

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 16:28

Réunion du Conseil Régional à propos des lycées

 

   « "Comment dans ces conditions bien accueillir les élèves ? Les remplacements courts ne sont pas remplacés." »

   Les remplacements sont irremplaçables ! Les profs absents peu de temps ne sont pas remplacés.

 

   « Une délégation d’élus […] va demander d’être reçue par le ministre Luc Châtel. »  Comme l’ancien français chatel ("bien, patrimoine, gain, profit") – rien à voir avec chastel, qui a donné château –, le nom du ministre ne prend pas d’accent. Luc Chatel.

 

   « "Depuis quelques temps, les intentions sont bonnes." »  Le mot « temps » ne désigne pas ici quelque chose de dénombrable ; il ne supporte donc pas le pluriel. Depuis quelque temps.

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute de droite et de gauche : 1°) Mme le recteur : « "Je souhaite que l’académie deviennent pilote en terme d’innovations." »  2°) C. Apourceau-Poly (Parti de Gauche) : « "L’académie […] est […] l’avant-dernière en terme de résultats." » En termes d’innovations, en termes de résultats. • Et bien sûr : devienne au singulier.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 12:08

Bilan touristique dans le Kent

 

   « Comme à The Lighthouse Inn, situé à la sortie de Folkestone : reprise il y a un an par un couple, dont le mari est chef cuisinier, il comporte douze chambres et un restaurant. »

   L’accord au féminin de « reprise » est incompatible avec les masculins « situé » et « il » ! Repris.

 

   « Elle a décidé de faire son stage de fin d’étude à l’étranger. »  Le mot étude n’a pas le même sens au singulier et au pluriel ; celles qu’on mène pour s’instruire sont forcément au pluriel. Un stage de fin d’études.

 

   « La baisse relevée au Royaume Unis. »  Passons sur le jeu de mots involontaire. • Le Royaume est unique, et en plus uni : c’est le Royaume Uni.

 

   « En terme d’image, Canterbury, Margate et Romney ont une très bonne image. »  Ça faisait longtemps que je n’avais pas relevé cette faute (ce terme au singulier) ! Supprimons-le tout de bon pour éviter la répétition : Canterbury, Margate et Romney ont une très bonne image. (On retrouve la même faute plus loin : « Le Kent a encore beaucoup à faire en terme d’image. » En termes d’image.)

 

   « Vous pourrez découvrir une large variété de bières, de cidres et du vins. »  Il faut choisir entre : et de vins (c’est ce qui est attendu), et : et du vin.

 

   Pour en finir avec la page 2, une question de vocabulaire : « Plusieurs personnages costumés, tirés tout droit de l’histoire du Kent. »  L’expression toute faite est : sortis tout droit de.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : La faute de l'édito de la maire & Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...