Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 16:03

23 chiens enfermés dans une maison de Warhem

 

   « 23 chiens, croisés Pinscher et Labradors, âgés de cinq mois à cinq ans, prisonniers dans cette demeure aux fenêtres murées. » « "Nous avions retrouvé, l'année dernière, une série de Yorkshire." »

 

   Pas de majuscule aux noms de races de chiens, pas plus à yorkshire qu’à caniche. Par contre, comme caniche, ils prennent la marque du pluriel. Croisés pinschers et labradors. Une série de yorkshires.

• À noter : une haplologie tout à fait correcte : non-répétition de "de" dans "âgés de cinq mois à cinq ans". Il y a deux "de" en un : un pour le complément de "âgé", et un autre en corrélation avec "à". (Ce serait pourtant bien sûr une faute de dire : *"âgés de : de cinq mois à cinq ans".)

 

   « Mais, certains ont été quelque peu traumatisés […] » On peut dire : de façon générale, pas de virgule unique après les conjonctions de coordination mais, ou, et, ni et car. Mais on pourra mettre un mot ou un groupe entre deux virgules, comme dans cette phrase bien ponctuée : « Mais, aux côtés de leurs frères et sœurs, ils ont peu à peu repris le cours de leur existence... » 

 

   « Sans préciser le nombre qu'il avait au départ, il s'était vite retrouvé avec 23 chiens. » La construction veut que le groupe infinitif prépositionnel « sans préciser… » exprime une action contemporaine de celle dite par le verbe conjugué qui suit. Il valait donc mieux dire, par exemple : Sans préciser le nombre qu’il avait au départ, il a dit qu’il s’était vite retrouvé avec 23 chiens. (Ou : Bien qu’il n’ait pas précisé le nombre qu’il avait au départ, il s’était vite retrouvé avec 23 chiens.) (Ou : Il n’a pas précisé le nombre qu’il avait au départ, mais il s’était vite retrouvé avec 23 chiens.)

 

   « […] leur toute première sortie en extérieur. » Était-ce dehors, par hasard ?…

 

   Pour en finir avec la page 2, une répétition : « C'est finalement en effectuant des rondes que les gendarmes ont assisté à la saisie de l'huissier de Justice des 24 chiens, que le propriétaire a remis sans aucun problème à la SPA. » 23. On pouvait dire, pour éviter de répéter autant la même préposition (« de » + « de » + « des ») : […] ont assisté à la saisie des chiens par l’huissier de justice (sans majuscule).

 

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 19:21

Un projet d’aéroport anglais dans la Manche

 

   « Le conseil municipal de Medway, ville voisine, y est farouchement opposé ; tout comme le Kent county council. Soutenu par les environnementalistes, ils réclament l'utilisation des capacités existantes des petits aéroports. »

 

   « Soutenus » doit obligatoirement s’accorder avec « ils » : Soutenus par les environ- nementalistes, ils réclament… 

 

   « Un groupe de business men. » En un seul mot : un businessman, des businessmans ou businessmen. 

 

   « Une troisième piste serait au minimum nécessaire pour faire face au trafic. » Plaçons l’adverbe aussi près que possible du mot dont il affecte le sens. Au minimum une troisième piste serait nécessaire. 

 

   « […] retombées économiques ou nuisances sonores ou environnementales liées au survol de centaine d'avions quotidiennement . » • Choisir entre : au survol d’une centaine d’avions, et : au survol de centaines d’avions. • On attendait un adjectif au lieu de l’adverbe : Liées au survol de centaines d’avions quotidiens.

 

   « […] sans compter les « milliards de livres de compensation nécessaire pour convaincre les compagnies aériennes […] » Ce n’est pas la compensation, mais les milliards, qui sont nécessaires. 

 

   Pour en finir avec la page 2, un autre faux accord : « "Vous aurez de multiples capacités mais personnes ne voudra les utiliser en raison du coût." » Il s’agit du pronom indéfini : pas d’sPersonne ne voudra.

 

   11aa~Label vocabulaire m

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 12:12

Fermeture d’un café renommé à Grand-Fort-Philippe

 

   « À 56 ans, on a un paquet d'histoire à raconter. »

 

bltintin-milou.jpg   Au pluriel, forcément au pluriel : un paquet d’histoires. 

 

   « Son père, Tintin, marchand de charbon vendait des sacs au café. » Il y a deux appositions au sujet « son père » : 1) « Tintin », et 2) « marchand de charbon ». Il faut une virgule aussi après la deuxième. Son père, Tintin, marchand de charbon, vendait des sacs au café. 

 

   « Si les murs de l'auberge du Cheval blanc pouvaient parler, ils en auraient des choses à nous raconter. » La proposition principale est segmentée ; il lui faudrait une ponctuation adaptée : ils en auraient, des choses, à nous raconter ! (Sans segmentation : ils auraient des choses à nous raconter !) (Sur la segmentation de la phrase, on pourra voir notamment mes notes des 8 mai, 31 octobre et 1er décembre 2009, et 5 mars 2012.)

 

   Pour en finir avec la page 2, un mot pour un autre : « Aujourd'hui, c'est à la fille, Luce, de prendre sa retraite. Et d'évoquer, non sans un pincement au cœur, les moments passés derrière le compteur. » Il faut certainement lire : Derrière le comptoir.

 

   11aa~Label construction m   11aa~Label orthographe m

Repost 0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 16:04

Chalutier hybride à Boulogne

 

   « Plus sérieusement, à l'heure ou les prix des carburants continuent à monter en flèche, du coté des marins-pêcheurs étaplois, on est prêts à expérimenter un moteur électrique à bord d'un chalutier. Dans quelques semaines, le bateau de pêche "La Frégate III" sortira du port de Boulogne-sur-Mer propulsé par un moteur électrique lui même alimenté par le gaz. »

 

   • Accent sur le pronom relatif. À l’heure où les prix…  Accent circonflexe : du côté des marins-pêcheurs.  Pas de première personne ici ; « on » n’a pas le sens de "nous" : participe passé au masculin, singulier. On est prêt à expérimenter…  Dans la deuxième phrase, trait d’union à lui-même. • (Il s’agit d’un moteur qui consomme du gaz et qui fournit de l’électricité ?)

 

   « Le même qui est était à la tête du bateau avant son rachat par la CME. En plus d'être équipé d'un moteur hybride, l'unité de pêche va être au cœur d'un important projet comme le précise Éric G. : […] » • « Est » ? « Était » ? Était. • Accorder l’attribut « équipé » avec le nom "qualifié" : « unité ». En plus d’être équipée d’un moteur hybride, l’unité de pêche… 

 

   « Le Ministre délégué aux Transports, à la Mer et à la Pêche, a pu se rendre compte que la CME a parfois, des idées lumineuses... voire électriques. » • Pas de majuscule à ministre. • Pas de virgule unique entre un verbe (le deuxième « a ») et son C.O.D. (« des idées »). 

 

   Pour en finir avec la page 2, la construction du verbe croire : « Éric G. croit énormément en ce bateau hybride. » Croire en, c’est accorder une valeur, faire confiance. On construira ainsi le verbe avec en plutôt quand il a comme complément un nom de personne, ou un terme au sens abstrait. Je crois en l’amitié. Nous croyons en ton projet. Il croit en l’avenir du bateau hybride.

 

   11aa~Label vocabulaire m   11aa~Label construction m

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 10:42

Portrait : un maquettiste amateur à Gravelines

 

   « Et puis pourquoi ne pas allez voir du côté des Huttes ou de Petit-Fort ? »

 

   « Allez » devait être à l’infinitif, comme on le voit clairement en le remplaçant par un verbe du deuxième ou troisième groupe. Et puis pourquoi ne pas mordre ? Pourquoi ne pas aller voir… 

 

   « Cela fait 17 ans aujourd'hui que M. Bliquez a transformé son grenier en lieu d'exposition. » C’est pour le nom du maquettiste, écrit par ailleurs : Bilquez. 

 

   « Derrière sa moustache, il a gardé son regard d'enfant. » C’est physiologiquement audacieux !... Il faudrait tourner autrement. Entre autres : Malgré sa moustache, il a gardé son regard d’enfant. 

 

   Pour en finir avec la page 2, une petite ambiguïté : « Huit mois de travail pour cette église, autant de semaines pour la porte aux boules... » Faut-il comprendre : 1) autant de semaines qu’il y en a dans huit mois (soit près de trente-cinq), ou : 2) huit semaines ? • Majuscules au nom du monument : la Porte aux Boules.

 

   11aa~Label vocabulaire m   11aa~Label ponctuation m

Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 10:55

Maintenance de la centrale nucléaire de Gravelines

 

   « Une inspection, baptisé OSART, qui a notamment mis en lumière l'absence d'un agent, 24h sur 24h, habilité à déclencher le plan d'urgence en cas de crise. »

 

   • « Baptisé » doit s’accorder avec « inspection » : Une inspection, baptisée OSART… Mettre en lumière une absence ?… On pouvait dire aussi : mettre en évidence, révéler, dénoncer, signaler

 

   « Une visite partielle d'une durée de deux mois indispensable afin de vérifier les équipements. » « Indispensable » et « afin de », sans virgule entre eux, font redondance. Choisir : Une visite de deux mois indispensable à la vérification des équipements. Ou : Une visite de deux mois afin de vérifier les équipements. 

 

   « "Il y a également plus de bornes audios et nous avons travaillé sur l'accessibilité des personnes en situation de handicap aussi." » Audio est invariable. Des bornes audio. • (Les périphrases polies pour désigner les handicapés sont de plus en plus longues !) • « Aussi » ne semble pas être à sa place. Et nous avons aussi travaillé…

 

   « "On doit y effectuer trois tests de rigu- / eur." » Le mot est mal coupé en fin de ligne : diviser entre deux syllabes : ri- / gueur. 

 

   Pour en finir avec la page 2, la fin de la page : « En termes de salariés, le CNPE comptabilisait 1800 salariés à fin 2012. Le résultat d'une campagne de recrutement massive. » • Espace après le chiffre des milliers : 1 800. • Éviter la répétition de « salariés » (on peut remplacer le deuxième par en : le CNPE en comptabilisait… • La préposition « à » est mal employée dans « à fin 2012 » : à la fin de 2012, en fin 2012, fin 2012. • Il me semble que l’adjectif massif devrait plutôt qualifier « recrutement ». En termes d’emploi, le CNPE comptabilisait 1 800 salariés fin 2012. Le résultat d’une campagne de recrutement massif.

 

   11aa~Label vocabulaire m   11aa~Label ponctuation m

Repost 0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 12:23

Plan social à la fabrique de béton de Dannes

 

   « "En moyenne, Holcim a reversé 50 millions d'euros de dividendes à ses actionnaires sur les 10 dernières années." Alors, pourquoi réduire à peau de chagrin l'activité du site de Dannes ? »

 

   Télescopage de deux expressions : "se réduire comme une peau de chagrin" et "se réduire à la portion congrue". La première, où le "chagrin" est un âne ou une mule, provient du roman de Balzac La Peau de chagrin, et signifie : "rapetisser, diminuer progressivement, voire jusqu’à disparaître". La seconde se dit plutôt en parlant de ressources, de gain. On pourrait dire : Pourquoi réduire au minimum l’activité du site ? 

 

   « "Au cours de cette assemblée, un expert comptable viendra présenter ses conclusions". » « Mardi matin, à Levallois Perret, un nouveau CCE […] » Deux traits d’union : Un expert-comptable À Levallois-Perret. 

 

   « "Mais, ce sera en fonction de la mobilité de chacun." » Pas de virgule après la conjonction de coordination. 

 

   « Déterminés, les syndicats n'abandonneront pas facilement la partie. Et les épisodes Holcim risquent fort de se succéder. » S’il y en a plusieurs, les épisodes vont évidemment se succéder (il faudrait dire : risquent de continuer à se succéder). Les épisodes Holcin risquent de se poursuivre, se renouveler, se multiplier…  

 

   Pour en finir avec la page 2, des personnes : « Frédéric Cuviller a demandé qu’on l’informe des avancées du dossier en local. » « Ils auraient préféré d'autres circonstances pour venir à la mairie de Patrick Quetelard. » « En attendant, le Ministre boulonnais est venu […] » Frédéric Cuvillier. Patrice Quetelard.  • Et sans majuscule : le ministre boulonnais.

 

   11aa~Label accords m

Repost 0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:52

Portrait : une ostéopathe anglaise à Calais

 

   « Pendant trois ans, Victoire fait ainsi les allers-retours tous les lundis. »

 

   Aller-retour, aller et retour, sont invariables. Elle faisait des aller-retour tous les lundis. Mais on peut aussi le dire au singulier : elle faisait un aller-retour tous les lundis, chaque lundi.

 

   « Plus de 92 % d'habitants ont pour première langue l'anglais. » Tous les habitants sont concernés. 92 % des habitants.

 

   « "On peut aller à l'épicerie à 23 heures le soir et se faire livrer indien." » Pléonasme : « le soir » est superfétatoire. 

 

   « La mentalité est aussi différente de l'Angleterre, même si l'on n'est qu'à 30 kilomètres à vol d'oiseau. » Il faudrait dire : La mentalité aussi est différente de celle en (de l’)Angleterre.

 

   Pour en finir avec la page 2, des points cardinaux : « "On a aussi regardé le sud-ouest, où Thomas a de la famille." » « L'euroscepticisme des Anglais se porte vers l'Est de l'Europe. » • Majuscule quand ils désignent, sans complément, une région : On a aussi regardé dans le Sud-Ouest. • Minuscule quand ils désignent une région avec un complément. L’est de l’Europe.

 

   11aa~Label vocabulaire m

Repost 0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 13:23

Interview de Florence Cassez à Malo

 

   « Avez-vous aussi retrouvé vos anciens amis ? "Oui, j'ai renoué des contacts." »

 

   Nouer peut être employé au sens figuré avec un C.O.D. : nouer une alliance, nouer une amitié avec quelqu’un. Par contre, renouer, au sens figuré, se construit toujours avec la préposition avec, et son complément désigne directement une personne : renouer avec quelqu’un. J’ai renoué avec des amis, d’anciennes connaissances.

 

   « "J'étais la première à vouloir sortir (de l'emballement médiatique, N.D.L.R.), mais c'était un passage obligatoire." » L’expression est : "c’est un passage obligé". Détricoter une expression toute faite, c’est aussi déconstruire son sens. [Au reste, les deux mots n’ont pas tout à fait la même signification : dans cette expression, obligé signifie : "nécessaire, dont on ne peut pas se dispenser, inévitable". (Obligatoire : "imposé par la loi, par un règlement, etc.")] C’était un passage obligé.

 

   « "Elles se disaient : « si elle tient le coup en prison, pourquoi pas moi ? »." » En début de réplique (changement de locuteur) on est au début d’une phrase : majuscule. Elles se disaient : "Si elle tient le coup…"

 

   Pour en finir avec la page 2, deux petites fautes de ponctuation : « C'est une Florence Cassez calme, sereine et heureuse qui nous a reçus à Malo, dans la demeure parentale cette semaine. » « "Parce que, de là, découlait tout le reste." » • Séparer « cette semaine » de « dans la demeure familiale » par une virgule ; ou construire : qui nous a reçus cette semaine à Malo dans la demeure parentale. • Les deux virgules de la deuxième citation sont fautives. Parce que de là découlait tout le reste.

 

   11aa~Label accords m   11aa~Label orthographe m

Repost 0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 13:00

La médiathèque de Gravelines s’adapte aux handicaps.

 

   « La médiathèque va entrer en contacte avec différentes institutions tout au long de l'année, comme l'hôpital de Zuydcoote par exemple, pour sensibiliser ce public", expliquent les agents de la médiathèque gravelinoise. »

 

   • Les guillemets, fermés après « public », n’ont pas été ouverts. • Pas de e final au nom contact (contrairement au verbe, bien sûr : il contacte). • « Comme » et « par exemple » disent deux fois la même chose (pléonasme). Éliminer l’un des deux. 

 

   « De très grandes lettres sur les claviers pour les mal-voyants. » « "Des rencontres entre personnes handicapées et non-handicapées." » Attention aux mots formés sur mal et non. • Mal se soude toujours au mot, quelle que soit sa nature : malodorant, un malentendu, malpropre, malvoyant. • Non reste détaché, et se construit avec un trait d’union quand il s’agit d’un nom, tandis qu’il n’en prend pas devant un adjectif. Comparons : des non-voyants, une personne non voyante, un non-handicapé, des personnes non handicapées.

 

   « L’équipement gravelinois possède une station dernier cri pour personne polyhandicapée. » Au pluriel : Une station dernier cri pour personnes polyhandicapées.

 

   Pour en finir avec la page 2, une virgule unique entre un sujet et son verbe, et donc fautive : « Christian L., référent à l'accueil des personnes handicapées à la médiathèque de Gravelines observe un phénomène peu banal. » Il en faut une deuxième après « Gravelines » – avant le verbe –, pour mettre entre virgules le groupe apposé au sujet « Christian L. ».

 

   11aa~Label construction m

Repost 0

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives