Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 11:13

Une habitante de Wimereux participe à un jeu télévisé.

 

   « Un peu plus tard, la production nous a téléphonés. Nous avions été choisis pour participer aux présélections. »

    Le premier participe passé est mal accordé : cas du participe employé avec avoir, sans C.O.D. antéposé (« nous » est C.O.I.) : pas d’accord. Comparons : La production nous a appelés (appeler qqun, C.O.D.). Et : La production nous a téléphoné (téléphoner à qqun, C.O.I.).

 

   « "Je suis tombé sur la bande dessinée où je ne connais absolument rien." » Fallait pas non plus tomber sur les propositions relatives ! L’emploi de ce « où » est pour le moins cavalier ! (Et il manque une virgule avant.) À la limite : La bande dessinée, en quoi je ne connais rien. La bande dessinée, domaine dans lequel je suis ignare.

 

   « Mais ça, vous le découvrirez par vous-mêmes… » Le journaliste s’adresse à son lecteur : il s’agit plutôt d’un vouvoiement. Vous le découvrirez par vous-même.

  

   Pour en finir avec la page 2, une petite faute de syntaxe : « Nous avons énormément révisé pendant deux jours. À ne pas en dormir. » Ainsi dit, on sous-entend que les révisions pourraient faire dormir (cf. : *à ne pas dormir des révisions). Ne pas disloquer la locution : À n’en pas dormir.

 

   11aa~Label vocabulaire m   11aa~Label orthographe m

Repost 0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 10:45

Le tunnel exhibe le logo des J.O.

 

   « Deux alpinistes ont passé deux nuits suspendu dans le vide pour accrocher les anneaux. »

    Le participe passé employé sans auxiliaire s’accorde comme un adjectif. Deux alpinistes ont passé deux nuits suspendus.

 

   « La tour rouge où s’embrasera la flamme olympique dans quelque mois à Londres. » • L’emploi de « s’embrasera » est fâcheux : la flamme va… prendre feu ? La tour d’où jaillira la flamme. • « Quelque » est ici déterminant pluriel. Dans quelques mois (et non : *dans un mois quelconque).

 

   « Des trains passant à 100 km/h à quelques minutes d’intervalles. » Quelques minutes, c’est un intervalle. À quelques minutes d’intervalle.

 

   « "Est-ce qu’on les [les fameux anneaux] descendait en entier, en morceau, individuellement ou ensemble ?" » Forcément – par définition ! – au pluriel : En morceaux.

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute de construction :« "Le seul endroit où l’on ne voyait ni les voitures, ni le fonctionnement d’Eurotunnel, c’était de mettre les anneaux sur le mur d’entrée du tunnel." » Il fallait après « c’était » un nom d’endroit, et surtout pas un verbe, qui fait de cette phrase ce qu’on appelle un charabia. Le seul endroit pour les anneaux, où l’on ne voyait ni les voitures, ni le fonctionnement d’Eurotunnel, c’était l’entrée du tunnel.

 

   11aa~Label orthographe m

Repost 0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 11:29

Projet d’un hébergement pour le PAarc

Un bus pour l’opéra de Lille

 

   « S’il fallait multiplier par trois aussi la fréquentation de la structure, ils seraient 70 000 sportifs à consommer une activité. »

    Il n’y aurait pas non plus d’ambiguïté si l’on mettait « aussi » à sa place naturelle (après le verbe). • Ce « ils » me pose question. Il tend vers un il impersonnel ("il y aurait 70 000 sportifs")… En fait, il représente par anticipation « sportifs », mais inutilement. • Enfin,

pourquoi ce verbe « consommer » ? S’agissant d’activité, on s’attend au verbe pratiquer ; mais sans doute veut-on ici signifier l’utilisation payante d’un matériel ? Je propose : S’il fallait aussi multiplier par trois la fréquentation de la structure, ce sont soixante-dix mille sportifs qui recourraient à des équipements. 

 

   « Alors, pourquoi pas implanter l’auberge de jeunesse dans le quartier de la gare ? » À deux reprises on dérive dans le langage parlé : par le vocabulaire (« alors ») et par la construction (négation incomplète). Dans ces conditions, pourquoi ne pas implanter l’auberge de jeunesse…

 

   « 1ère catégorie : 31 euros. » Cette abréviation n’est pas correcte. 1re catégorie.

 

   Pour en finir avec cette page 2, qui, il faut l’avouer, m’a amené à ergoter, une virgule unique entre un sujet et son verbe : « "Passion", une création de Pascal Dusapin et Sasha Waltz promet de belles émotions. » Placer une deuxième virgule après le nom de la danseuse.

 

   11aa~Label accords m

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 11:07

Création d’un "pôle métropolitain littoral"

A.G. du club de plongée de Dunkerque

 

   « "Le SMCO a permis de traiter en commun des questions de nature très différente." »

    Inutile, je pense, de s’étendre sur le fait que "de natures très différentes" doit forcément être au pluriel. Ce sont des questions différentes les unes des autres, entre elles, et non une question différente de quelque chose d’autre.

 

   « […] Les institutions membres, en particulier les chambres consulaires (chambre de commerce et d’industrie) [...] » Les deux "chambre" devraient être au même nombre : singulier ou pluriel.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux virgules uniques entre un sujet et son verbe : « "L’important actuellement, reste de recueillir […]" » Et : « C’est le seuil à partir duquel un territoire, composé de plusieurs EPCI à fiscalité propre peut se regrouper en pôle métropolitain. » Soit on en met une deuxième avant « actuellement » et après « composé de plusieurs EPCI à fiscalité propre » (pour les mettre entre virgules), soit on n’en met aucune.

 

   11aa~Label vocabulaire m   11aa~Label construction m   11aa~Label orthographe m

Repost 0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 11:09

Recrutement pour le chantier du méthanier : réunion à Dunkerque

 

   « Jeudi matin, au pôle emploi de Dunkerque (Vauban), un patron belge viendra recruter 60 conducteurs d’engins. »

    Majuscules à Pôle Emploi. • Le nombre en lettres : soixante conducteurs.

 

   « "Six mois ont suffi non seulement à débuter le chantier mais aussi à organiser cette journée." » Suffire à, ou suffire pour ? C’est une question de sens. 1) Si le verbe signifie "remplir, satisfaire à", on le construit plutôt avec la préposition à. Cela a suffi à son bonheur ; il a pu suffire à toutes ses obligations. 2) Si le verbe signifie "être suffisant pour", on le construit plutôt avec la préposition pour. Ces restes suffiront pour le repas de ce soir. Six mois ont suffi non seulement pour débuter le chantier, mais aussi pour organiser cette journée.

 

   Pour en finir avec la page 2, le titre :« Plein gaz pour l’emploi du méthanier.. » Cette ponctuation n’existe pas. Au reste, aucune ponctuation n’était nécessaire à la fin de ce titre.

 

   Label vocabulaire m   Label accords m   Label orthographe m

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 10:54

Portrait : une secrétaire de Boulogne

 

   « Après son BTS, décroché avec succès, elle a travaillé pendant cinq ans dans une petite maison d’édition de revue. »

    Pléonasme : on dit trois fois qu'elle a été reçue à l’examen : 1) « son BTS », 2) « décroché », 3) « avec succès ». Une fois suffit : Après son BTS elle a travaillé… 

 

   « "Richard quittait la comédie française." »

Deux fautes au nom de la troupe de théâtre : il lui faut des majuscules et un trait d’union. Il quittait la Comédie-Française.

 

   « Elle n’en est pas moins devenue une vraie Parisienne. Elle y est arrivée après son bac. » « Y » est mal employé : le nom représenté n’est pas d’abord employé. Elle est arrivée à Paris.

 

   Pour en finir avec la page 2, une petite maladresse :« C’est avec une avidité d’apprentissage qu’elle allait à l’école. » On préférera par exemple : C’était avide d’apprendre qu’elle allait à l’école.

 

   Label accords m

 

   (Pas d'article hier : la page 2 était toute occupée par une pub pour un magasin de meubles.)

Repost 0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 15:27

Évènement : marché de Noël de Gravelines

 

   « Des structures avec des bougies en feu pour relier l’allée des Marronniers et la rue Demarle-Fetel. »

    On peut évidemment dire, au passif, que l’allée des Marronniers et la rue Demarle-Fetel sont reliées (entre elles, l’une à l’autre). Mais à l’actif il n’y a que deux façons de construire ce verbe : on relie deux (plusieurs) choses ; on relie une chose à une autre.  Pour relier l’allée des Marronniers à la rue Demarle-Fetel. • Des « bougies en feu » ? Si c’est pour dire simplement qu’elles sont allumées, je préférerais : des bougies allumées !

 

   « 3000 C’est en m² la superficie du marché. » Espace insécable [Alt+0160] après le chiffre des milliers. 3 000.

 

   « Avec le traditionnel manège au Monument aux morts. » Pas de raison de mettre une majuscule (tant que ce n’est pas le nom d’une place ou autre). Au monument aux morts.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux assez fâcheuses virgules : « Et puis, les exposants ont également… » « Et puis, il y aura cette zone d’animations… » Pas de virgule unique après une coordination. Rappelons que la ponctuation n’a pas pour rôle de marquer les intonations, ni les pauses, de l’oral.

 

   Label-vocabulaire-m-copie-2.jpg   Label accords m   Label orthographe m

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 10:30

Projet de métro transmanche

 

   « Il reste cependant une interrogation, connaître la position définitive de Daniel Percheron. »

    On ne peut pas mettre en apposition, c’est-à-dire dans une relation d’équivalence, « interrogation » et « connaître », qui sont plutôt antinomiques. Reste une inconnue, la position de Daniel Percheron.

 

   « Tout cela Thadée Segard le sait. » « Thadée Segard est enthousiaste. » Trois fois son prénom se trouve dans la page avec un seul d… et deux fois avec deux : Thaddée Segard.

 

   « La SNCF ne semble pas décidée à vouloir multiplier les arrêts. » S’il est concevable de vouloir se décider, on ne saurait se décider à vouloir ! Choisir : La SNCF ne semble pas décidée à multiplier… Ou : La SNCF ne semble pas vouloir multiplier

 

   Pour en finir avec la page 2, sa plus célèbre faute :« Le but : relier Calais-Frethun à Ashford en passant sous la Manche et connecter le Pas-de-Calais sinistré en terme d’emplois au Kent, plus dynamique et qui recrute. » En termes d’emploi. • Un accent aigu sur Fréthun.

 

   Label construction m

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 17:16

Jack Lang ne se représentera pas.

 

   « Élu depuis 2002 sur la Côte d’Opale, Jack Lang ne sera pas candidat à sa propre réélection. »

    Si on présente sa réélection comme réelle dans le futur, c’est qu’il aura forcément d’abord été candidat ! Il ne sera pas candidat aux prochaines élections ; il ne sera pas réélu. 

 

   « "Je suis boulonnais, je suis calaisien, je suis pas-de-Calaisien pour le reste de mes jours, et j’en serai le porte-voix." » Pas de majuscule au gentilé adjectif, y compris à l’intérieur du mot composé. Il est nord-pas-de-calaisien, je suis pas-de-calaisien. • Le mot porte-voix ne connaît pas de sens figuré attesté : il s’agit donc ici d’une métaphore, au reste bien trouvée. Le problème, c'est « en » : il devrait, en tant que pronom, reprendre un nom, ce qu'il ne fait pas. Par exemple : Et je serai le porte-voix de ce département.

 

    « "J’en étais le député sortant sans l’être vraiment puisqu’après son redécoupage […]" » Le e de puisque ne s’élide que devant un pronom ou un article (commençant, bien sûr, par une voyelle). Puisque après.

 

   Pour en finir avec la page 2, une cheville :« "L’expérience qui est la mienne, après dix ans dans le Pas-de-Calais […]" » Les politiques disent "l’expérience qui est la mienne" ; mais les gens normaux : Mon expérience.

 

   Label accords m

Repost 0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 21:17

Baisse d’effectif dans le secteur hospitalier dunkerquois

 

   « "On nous dit que la seule possibilité pour rétablir l’équilibre…" »

    Construire le complément de « possibilité » avec la préposition de. La seule possibilité de rétablir… 

 

   « Avant le GCS, nous comptions 1 800 accouchements sur nos deux sites. Depuis, nous en avons enregistrés 1 500 en 2009 […] » Quand c’est en qui fait office de C.O.D., le participe passé employé avec avoir ne s’accorde pas. Nous en avons enregistré 1 500.

 

   « "Il y a déjà du personnel là-bas, comment vont-ils répartir ?" » Ne pas employer le verbe répartir sans C.O.D. Comment vont-ils le répartir ? Comment va-t-il se répartir ?

 

   Pour en finir avec la page 2, une alliance de faute de syntaxe et de fautes de ponctuation : « "Aujourd’hui, nous avons des médecins sur place, de garde et cela coûte cher." » Il faut sans doute comprendre : Aujourd’hui nous avons des médecins de garde sur place, et cela coûte cher.

 

   Label vocabulaire m   Label orthographe m

Repost 0

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives