Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 18:24

Le ministre F. Cuvillier candidat à la mairie de Boulogne

Un photographe aérien de la Côte d’Opale

 

   « Elle a décidé de lever, en partie, les derniers doutes quant à propos de qui conduira la liste. »

   « En partie » et « les derniers », ainsi que le pluriel de « doutes », sont maladroits, et la suite plus encore. Elle a décidé de commencer à lever le doute quant à l’identité de la tête de liste.

 

   « Mireille H. a annoncé que c'est Frédéric Cuvillier qui emmènerait la liste de l'union de la gauche. »

   Concordance des temps : après le passé composé « a annoncé » et le présent « est », c’est le futur qui convient. Elle a annoncé que c’est F. Cuvillier qui emmènera la liste.

 

   « "Il a une vision pour Boulogne. C'est justement cet effet-là, cet effet de locomotive qu'il nous fait poursuivre. Qui mieux que Frédéric pour cela ?" »

   Faute de frappe ? (… qu’il nous faut poursuivre ?)

 

   « En centre ville. » « Le semi marathon. »

   Traits d’union : centre-ville, semi-marathon.

 

   « "Et elle a bien changé. Je fais des avants et des après. Je vois l'évolution." »

   Le nom avant est variable dans le sens spatial du mot (la partie en avant d’un objet, un joueur attaquant…). Ici, mieux vaut ne pas désolidariser les deux mots, et les laisser invariables : Je fais des avant-après. (Ou : Je fais des avant/après.)

 

   Pour en finir avec la page 2, deux pléonasmes : « La majorité distille avec parcimonie ses informations. » « "En deux ans de temps." »

Partager cet article
Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 18:03

Le nouveau Sivom des rives de l'Aa et de la Colme

 

   « Un avis favorable à la demande d'adhésion de cette dix-septième commune au Sivom au 1er janvier 2015 a été approuvée à l'unanimité. »

   • La construction fait que approuvé s’accorde avec « avis », au masculin. A été approuvé.

   • Mais il y a une redondance dans « un avis favorable […] a été approuvé ». Choisir : Il a été donné un avis favorable à la demande d’adhésion de… Ou : La demande d’adhésion de… a été approuvée. Ou : L’adhésion de… a été approuvée. Ou : L’avis favorable d’untel à la demande d’adhésion de… a été approuvé.

 

   « Un copier coller des compétences. »

   Trait d’union à ce nom composé invariable : un copier-coller.

 

   Pour en finir avec la page 2, une construction fâcheuse : « "On fera au fur et à mesure de nos capacités et de notre faculté à décrocher des cofinancements." »

   « Nos capacités » et « notre faculté » ne sont pas redondants : on parle de nos capacités en général, puis d’une d’entre elles en particulier. Le problème, c’est que, contrairement à capacité, le nom faculté ne s’emploie pas avec la préposition à (mais : de). Notre faculté de décrocher des cofinancements.

Partager cet article
Repost0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 17:29

Malversations à l’AAE de Dunkerque

 

   « L’avocat n’a aucune nouvelles des plaintes. »

   « Aucune » et « nouvelles » doivent s’accorder. L’adjectif aucun s’emploie au pluriel devant des noms qui n’ont pas de singulier (voir commentaire), ou qui n’ont pas le même sens au singulier (voir commentaire) ; c’est le cas ici de nouvelles. L’avocat n’a aucunes nouvelles.

 

   « "Comment a-t-il pu couvrir tout ça  ? Comment ce directeur peut-il dire qu'il peut se regarder dans la glace", enjoint son épouse, en voyant le concerné. »

   « Enjoint » est mal employé, car ce verbe signifie "ordonner expressément". On pouvait dire par exemple : "Comment a-t-il pu  couvrir tout ça ?..." s’est récriée son épouse.

 

   « "C'est vrai qu'il arrive parfois, qu'on fasse vite pour régler ces dégradations." »

   Pas de virgule unique entre un verbe (« arrive ») et son C.O.D. ou sujet réel (« qu’on fasse… »).

 

   Pour en finir avec la page 2, une coordination fâcheuse : « Dans les deux ans qui viennent, il explique vouloir faire en sorte, avec l'équipe de l'AAE, de rendre les bâtiments aux normes, non pas d'accessibilité et de sécurité, "c'est déjà le cas", mais adaptées à la vie actuelle. »

   On ne peut coordonner (ici par « mais ») que des groupes qui se trouvent sur un même plan syntaxique. Ce n’est pas le cas de : 1) « d’accessibilité et de sécurité » et : 2) « adaptés à la vie actuelle ». De plus, le balancement « non pas… mais » est mal construit. Faire en sorte de rendre les bâtiments non pas aux normes d’accessibilité et de sécurité ("c’est déjà le cas"), mais adaptés à la vie actuelle. Ou mieux : Faire en sorte non pas de mettre les bâtiments aux  normes ("c’est déjà le cas"), mais de les adapter à la vie actuelle.

Partager cet article
Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 11:58

Concert de Fools Ferguson à Londres

 

   « "On avait envie d'avancer […], de prendre la route et ne pas se cantonner à notre petit confort des concerts à Boulogne, Lille ou ailleurs dans la région." Direction la capitale londonienne donc, ce week-end. »

   • Il faudrait, pour bien faire, choisir une bonne fois entre 3e personne (on, se, son…) et 1re (nous, notre…). Se cantonner à son petit confort. Ou : Nous cantonner à notre petit confort.

   • La « capitale londonienne » ? Je n’aurais pas dit ça… La capitale britannique, la capitale Londres…

 

   « Le groupe boulonnais-lillois prend son envol »

   • Ce trait d’union et cet "adjectif composé" ne sont pas orthodoxes. Pour éviter boulonno-lillois et lillo-boulonnais, disons : le groupe boulonnais et lillois.

 

   Pour en finir avec la page 2, un titre : « Actualités et infos pratiques »

   Ce sens de actualité ("ensemble d’événements d’un passé récent ou d’un futur proche") est collectif ; il s’emploie donc au singulier. On parlera de l’actualité d’un groupe, et non de ses actualités. Actualité (agenda) et infos pratiques.

Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 19:26

Délai supplémentaire de dix jours pour les chasseurs d’oies

 

   « Les programmes d'études et les nouvelles données profèrent que la population des oies cendrée est en forte expansion. »

   • Employer proférer ("prononcer des paroles avec force, violence") avec un sujet humain (qui parle, au sens propre). Les programmes d’études et les nouvelles données indiquent clairement que…

   • Accorder « cendrée » avec « oies » : au pluriel. La population des oies cendrées.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux traits d’union et une petite maladresse : « "Se mettre hors-la-loi n'ira pas dans le sens de redorer notre image." »

   • Hors-la-loi prend des traits d’union quand c’est un nom : des hors-la-loi. Mais non quand il est employé comme adjectif ou comme adverbe : des malfaiteurs hors la loi, être hors la loi. Se mettre hors la loi.

   • Ici « ira » et « dans le sens de » sont un peu lourds. … n’ira pas pour redorer notre image.

Partager cet article
Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 17:16

Les pubs en Grande-Bretagne

 

   « Il a également rappelé que l'alcool était déjà en vente libre dans les stations-services du réseau routier »

   • Dans station-service, c’est seulement station qui est dénombrable et, ici, pluriel. Les stations-service.

    • Point à la fin de la phrase (et de l'article).

 

   « "Compte tenu du décalage horaire entre le Royaume-Uni et le Brésil et compte tenu du fait que des matches commencent à 23 h, la consultation (entré les pubs, la police et les municipalités) prendra en compte les matches qui se jouent tard lors du week-end d'ouverture de la Coupe du monde." »

   « Entré » est sans doute une faute de frappe ; lisons : entre. Mais cette préposition ne convient pas pour compléter « consultation » (choisir plutôt la préposition de) : la consultation (des pubs, de la police, etc.). Si cela se passe vraiment entre, parler plutôt de concertation (entre les pubs, la police, etc.)

 

   « Ouvert sept jours sur sept, de 4 heures du matin à 1 heure le lendemain, l'établissement propose des repas chauds, des boissons diverses mais aussi de l'alcool dès 9 heures du matin. »

   Si j’ai bien compris, on aurait plus vite fait de dire que c’est fermé entre 1 et 4 h du matin (?).

 

   Pour en finir avec la page 2, une répétition facile à éviter : « La consommation est passée de 8,4 millions de pintes en 2010 à 7,8 millions de pintes l'an dernier. »

Partager cet article
Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 12:04

Un "foodtruck" à Dunkerque

 

   « […] les codes des fastfood. »

   Le nom prend normalement la marque du pluriel : des fastfoods.

 

   « Le concept est né aux Etats-Unis, où des camions ou camionnettes ont été transformés en cuisine mobile. »

   On ne saurait transformer plusieurs camions en une seule cuisine. Forcément au pluriel, donc : des camions ou camionnettes ont été transformés en cuisines mobiles.

 

   « Des tempuras de poulet, avec du basilic ou du curry, remplaceront les fameux nuggets de fast-food, du risotto et des veloutés (ou soupes) complèteront les menus ainsi que des créations. »

   Virgule avant « ainsi que » pour marquer l’ellipse du verbe (« complèteront ») dans cette proposition.

 

   Pour en finir avec la page 2, la photo. On lit sur le camion : « Pose culinaire ». On voulait certainement parler de pause culinaire. Il faudra repeindre...

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:29

Agrandissement de l’hôpital de Dunkerque

 

   « A la fin du premier, expérimental, en novembre 2013, un nouveau groupement de coopération sanitaire a été signé fin décembre. »

   Il serait préférable d’écrire le groupe nominal « le nouveau groupement de coopération sanitaire » avant de le sous-entendre. À la fin du premier groupement de coopération sanitaire, expérimental, un deuxième a été signé fin décembre.

 

   « "Nos besoins hospitaliers rendent cette nouvelle structure indispensable et nécessaire.»

   « Nécessaire » fait pâle figure après « indispensable », qui dit plus que lui. Mieux vaut inverser l’ordre : cette structure nécessaire et (même) indispensable.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux virgules fautives : « D'où, la construction du parking-silo (payant). » « C'est-à-dire, déplacer les services au fur et à mesure afin de les réhabiliter […] »

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 17:14

Projet de poulailler industriel à Noordpeene

 

   « "Cela peut entraîner l'affaiblissement, voir la disparition de mes colonies." »

   Toujours un e à l’adverbe voire, abréviation de l’ancien "voire même" ("vraiment même"). L’affaiblissement, voire la disparition.

 

   « […] dans ce village qui en compte près d'une demi douzaine. »

   Précédant un nom ou un adjectif, demi est invariable et s’emploie avec un trait d’union, car ce n’est pas un mot en lui-même. Une demi-douzaine.

 

   « "Mais je me demande surtout s'il y a un risque potentiel de pollution des eaux ?" »

   Pas de point d’interrogation dans l’interrogation indirecte. Comparons : Je me demande : « Y a-t-il un risque de pollution ? » Je me demande s’il y a un risque de pollution. (On peut éviter le pléonasme "risque potentiel".)

 

   Pour en finir avec la page 2, un peu de flamand : « […] cette parcelle de 1,2 hectare située rue Hacke Straete. »

     • Le nom propre de la rue prend un e après le a : Haecke.

   • Straete signifiant déjà "rue" en néerlandais, on n’ajoutera pas le mot français : située Haecke Straete. (Ou, si l’on considère que le mot est entré dans le nom propre de la rue, ce qui nous conduit à faire une redondance, on reliera les deux mots par un trait d’union : rue Haecke-Straete.)

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 10:16

Campagne des municipales au Touquet

Sivom des Rives de l’Aa et de la Colme

 

   « C'est bien dans cette perspective que Daniel Fasquelle a redit qu'il était député-maire et qu'il entend bien "le rester"  ! »

   Dans une même phrase, on ne dit pas à deux temps différents des faits simultanés (« était », « entend », ici dans deux propositions coordonnées). Choisir : Il a redit qu’il était député-maire et qu’il entendait bien le rester. Il a redit qu’il est député-maire et qu’il entend bien le rester.

 

   « "Un espace existe pour ce futur Sivom, celui qui n'est aujourd'hui pas occupé par les autres institutions […]" »

   Ne pas insérer un autre adverbe (« aujourd’hui ») dans la locution adverbiale de négation ne… pas. Choisir : Celui qui n’est pas aujourd’hui occupé… Celui qui, aujourd’hui, n’est pas occupé…

 

   Pour en finir avec la page 2, deux relatives explicatives : « […] souligne Bertrand Ringot qui vit ses dernières heures dans la peau du président du Sivom de l'Aa. » « "Il fallait tenir compte du monde rural qui n'a pas les mêmes possibilités que certains territoires plus urbains." »

   Les deux relatives ajoutent une information, mais ne servent pas à déterminer l’antécédent. Dans ce cas, virgule avant le pronom relatif : avant les deux « qui ».

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : La faute de l'édito de la maire & Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...