Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 06:37

Des Dunkerquois en Nouvelle-Zélande pour la coupe du monde de rugby

 

   « La fine équipe dunkerquoise s’apprête à faire trembler les pubs néo zélandais. » 

    En un seul mot : néozélandais.

 

   « […] dont les conseils avisés ont sans doute évité de faire capoter le projet du quatuor. » Attention au sens de ce passage. Il signifie que ces conseils eux-mêmes auraient pu faire échouer le projet, mais que finalement ils ne l’ont pas fait. Or le sens attendu, c’est que d’autres causes risquaient de provoquer l’échec, et que ces bons conseils les en ont empêchées. Dont les conseils avisés ont sans doute évité qu’on fasse capoter le projet, que le projet ne capote.

 

   Pour en finir avec la page 2, un problème de temps : « La Coupe du monde de Rugby dont le coup d’envoi sera donné en Nouvelle-Zélande le 9 septembre. » On est le 12. Le coup d’envoi a été donné le 9 septembre. • Virgule avant « dont ».

 

   Label vocabulaire m   Label accords m

Repost 0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 07:41

La saison touristique estivale à Dunkerque

 

   « 15 euros le petit dej’pour deux personnes. » « Avec petit dej’puis repas. » 

    Pourquoi n’y a-t-il pas d’espace après « dej’ » ? L’orthographe retenue par les dictionnaires pour l’abréviation de petit-déjeuner est : petit-déj’, avec accent et trait d’union.

 

   « L’attrait des établissements maritimes serait donc aussi simple qu’un “Bonjour, que puis-je faire pour vous ?” en souriant ? » Le gérondif « en souriant » est mal employé : un gérondif a besoin d’un verbe, c’est dans sa nature. Dit en souriant ; dit avec le sourire ; avec un sourire ; agrémenté d’un sourire...

 

   « Force est de constater que cet été, les touristes belges, en particulier wallons, ont été plus nombreux. » Bon sang ! Quand même pas une virgule unique (après « été ») entre que et le verbe qui suit !

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute de construction : « "L’été n’est pas notre meilleure période. Et là, avec le temps, elle l’a été encore moins." » Le « l’ » (qui représente « meilleure ») est fautif, car on ne peut pas dire : *elle a été moins meilleure encore. Et le « elle » reprenant « période » n’est pas très correct non plus ! J’ai peur qu’on ne tire rien d’élégant de cette phrase : L’été n’est pas pour nous une bonne période ; et là, avec le temps, il l’a été encore moins. L’été n’est pas notre meilleure période ; et là, avec le temps, c’est encore plus vrai ! L’été n’est pas notre meilleure période, a fortiori avec le temps qu’il a fait.

 

   Label vocabulaire m   Label accords m

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 07:10

Faits divers : déraillement d’un train de fret,

usurpation d’identité, etc.

 

   « Des techniciens ont travaillé pour relever les trois wagons et replacer leurs boogies sur les rails. » 

    Un seul o à ce mot. Un bogie (ou : boggie).

 

   « Les essieux de trois de ses wagons sont sortis de leur axe, ce qui entraîné l’arrêt du convoi ferroviaire. » Passé composé : ce qui a entraîné.

 

   « Les guichets des certificats d’immatriculations. » Immatriculation au singulier. Des certificats d’immatriculation.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux fautes de temps : « Sur place, Y. B. révélera sa véritable identité et dit essayer la voiture en vue d’un achat. » « La prévenue tiendra sa version des faits jusqu’au bout et réaffirme qu’elle essayait la voiture. » Dans une même phrase, il faut dire au même temps deux actions appartenant à la même époque ; ici, choisir une bonne fois entre futur et présent. Par exemple : révélera et dira ; tiendra et réaffirmera.

 

   Label vocabulaire m

Repost 0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 14:31

Fait divers : une mère aurait noyé son fils à Bourbourg

 

   « La maman a été placée en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Bourbourg ou elle était toujours jeudi soir. » 

    Deux fautes. • Accent sur (pronom relatif). • Virgule obligatoire avant la relative (après « Bourbourg ») : elle ajoute un renseignement, elle ne sert pas à déterminer l’antécédent.

 

   « Les poompiers ont été appelés mercredi soir. » Une faute de frappe qui coûte le label Orthographe !

 

   Pour en finir avec la page 2, un trait d’union qui change tout : « La jeune victime était, avant hier soir, dans un état critique. » Cette phrase sous-entend qu’il est tiré d’affaire : depuis hier soir il ne serait plus dans un état critique. Hélas ! il faut comprendre qu’aux dernières nouvelles avant-hier soir il était encore dans un état critique.

 

   Label vocabulaire m   Label accords m

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 16:50

Kent et Pas-de-Calais : brèves

Le Baiser de Rodin à la galerie Turner Contemporary

 

   « Mgr Michael Nazir-Ali, ancien évêque de Rochester, a condamné les récentes violences dans les villes anglaises, mettant l’accent sur une perte d’un cadre moral provoqué par "l’impiété" » 

    Trois fautes. • Il manque un point à la fin de la phrase. • C’est la « perte » qui est provoquée, et non le cadre moral : accord au féminin. • L’article devant « cadre », complément du nom « perte », étant indéfini, on choisira un défini devant « perte ». Mettant l’accent sur la perte d’un cadre moral, provoquée par « l’impiété ».

 

   « Le bijou daterait du 14e ou 15e siècle et représe deux mains jointes. » Allons jusqu’à la fin des mots, et respectons le sens : Et il y est représenté deux mains jointes. 

 

   « […] célèbre puisqu’immortalisée […] » Le e final de puisque ne s’élide que devant : il, elle (ils, elles), on, en, un (une). Puisque immortalisée.

 

   Pour en finir avec la page 2, une valse de préposition et conjonction : « Les jeunes auraient une perception plus négative de leurs pairs vis-à-vis de la consommation d’alcool. » Si « pairs » désigne les jeunes eux-mêmes, le groupe « leurs pairs vis-à-vis de » est à supprimer. Si le mot désigne les autres Britanniques, dire : plus négative que leurs pairs. • Compléter le nom « perception » par de, et surtout pas par vis-à-vis ! Les jeunes auraient une perception plus négative que leurs pairs de la consommation d’alcool.

 

   Label vocabulaire m

Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 06:43

La mytiliculture de Dunkerque 

 

   « Le mytiliculteur procède par étape. » 

 

Moules.jpg   Au pluriel, forcément au pluriel : Le mytiliculteur procède par étapes.

 

   « Cette année, l’Epaulard est passé d’une récolte de 100 à 150 tonnes de moules de pleine mer. » C’est mal ficelé : il faudrait dire : est passé d’une récolte de 100 à une récolte de 150 tonnes. Pour éviter la répétition, tourner autrement : Cette année la récolte de l’Épaulard est passée de 100 à 150 tonnes. 

 

   « "On ne sait pas ce qu’on va remonter à l’avance…" » Pour éviter l’ambiguïté dans le sens, rapprocher le plus possible le complément de son verbe (« sait ») : les compléments circonstanciels sont mobiles justement à cette fin. On ne sait jamais à l’avance ce qu’on va remonter.

 

   Pour en finir avec la page 2, ça : « Ça parle famille, pêche, avenir… Ou plutôt cela crie. » Ça n’est rien d’autre que la contraction familière de cela. On y recourra donc dans un contexte familier (pour éviter le mélange de niveaux de langue). De même qu’on dira par exemple : On s’en fiche, plutôt que : *L’on s’en fiche, on dira plutôt ici : ça crie.

 

   Label vocabulaire m   Label orthographe m   Label ponctuation m.

Repost 0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 06:45

Retards dans la construction de logements sociaux au Portel 

 

   « Mais il semble que le maire ne serait pas contre le fait de pouvoir y mettre son nez : les choses ne se passent en effet pas vraiment à son goût. » 

    • Compléter « il semble que » par du subjonctif. Il semble que le maire ne soit pas contre…. • « En effet », adverbe de liaison (entre deux propositions), n’est pas à sa place naturelle. En effet, les choses ne se passent pas…

 

   « "D’où les impressions du voisinage qu’on démontait certaines pièces." » Le complément unique (« qu’on démontait certaines pièces ») entraîne le singulier pour « impressions ». Il n’y en a qu’une, celle qu’on démonte certaines pièces, et les voisins ont tous la même. D’où dans le voisinage l’impression qu’on démonte… 

 

   Pour en finir avec la page 2, un peu de ponctuation : « Onze familles, résidant dans l’immeuble Vallès attendent leur relogement. » Pas de virgule unique entre un sujet et son verbe. En mettre une deuxième après « Vallès », ou n’en mettre aucune.

 

   Label vocabulaire m   Label orthographe m

Repost 0
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 07:53

L’état de l’estuaire de la Slack

(Publicité pour des vérandas)

 

   « Mais ces bénévoles acharnés entendent désormais se fixer un nouvel défi. » 

 

   On recourra à la forme nouvel au lieu de nouveau quand : 1) cet adjectif précède immédiatement un nom commençant par une voyelle ou un h muet ; 2) quand cet adjectif précède et et qualifie un mot commençant par une voyelle ou un h muet. Comparons : Un nouvel avion. Un nouveau bateau. Un nouvel et grand avion. Un nouveau et grand bateau. Un nouveau dispositif.

 

   « […] plus de biodivsersité. » Biodiversité. 

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute dans la publicité : « Conditions spéciales rentrée pour toute véranda […] » Dans cet emploi spécial a une valeur adverbiale, ce qui le rend invariable. Des conditions spécial rentrée.

 

   Label vocabulaire m   Label construction m   

 

   N.B. : Pas de faute à « pré salé » désignant le terrain. C'est l'ovin qui y est engraissé, et la viande qui en est issue, qu'on appelera pré-salé, ou, mieux : présalé.

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 07:13

Les flobarts et la loi sur les engins à moteur sur les plages

Wimereux : visite du Fort de la Crèche
 

   « "Une façon de montrer au public ce qui pourrait bien ne plus exister si la loi est appliquée à la lettre." » 

    Erreur dans la correspondance des temps dans le système hypothétique.  Choisir entre : 1) futur dans la principale et présent dans la subordonnée : Ce qui pourra bien ne plus exister si la loi est appliquée ; 2) conditionnel dans la principale et imparfait dans la subordonnée : Ce qui pourrait bien ne plus exister si la loi était appliquée.

 

   « La baie Saint Jean. » Trait d’union après Saint dans les noms de lieux, de monuments, d’établissements, de fêtes, de villes, etc. La baie Saint-Jean. 

 

   « "Le Flobart, dont nous défendons la persistance, et tradition que vous encouragez par votre aide financière, risque de ne plus pouvoir accéder à la mer." » (C’est dans la lettre du président de l’association des flobarts au sous-préfet.) En enlevant la relative entre virgules ont met en évidence la faute de construction : *Le flobart et tradition que vous encouragez… Pour corriger, soit on enlève le « et », soit on construit : Le flobart, dont nous défendons la persistance et qui est une tradition que vous encouragez, risque… 

 

   Pour en finir avec la page 2, un autre passage amphigourique de cette lettre : « "Votre aide, au lieu de servir à restaurer et entretenir ce patrimoine, risque de servir pour payer les procès-verbaux." » Au lieu de restaurer et d’entretenir ce patrimoine, vous risquez de réduire votre action à l’établissement de procès-verbaux. Ceci ne nous étonnera donc pas : « Pour l’heure, aucune réponse n’a été apportée. »

 

   Label vocabulaire m

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:38

Rentrée du MRC à Wimille

Deux restaurants de Gravelines labellisés Tourisme et Handicap
 

   « Une révolution foncièrement sociale et multi ethnique. »

    Multi- n’est pas un mot, mais un morceau de mot (affixe) : ne pas l’employer seul. Les composés de multi- s’écrivent en un seul mot, sans trait d’union. Multiethnique.

 

   « "Elle m’a dit qu’elle penserait à moi la prochaine fois qu’elle aura un repas à faire." » Attention à la concordance des temps : Elle penserait à moi quand elle aurait un repas à faire.

 

   Pour en finir avec la page 2, une approximation sémantique : « "Il fallait combler un trou d’un centimètre pour éviter, à l’entrée, de forcer le fauteuil pour franchir la porte ». Cette contrainte mise aux normes, L’Arlequin peut recevoir sa distinction. » On ne peut pas dire que la contrainte est mise aux normes. L’entrée est mise aux normes. Cette contrainte respectée (observée), L’Arlequin peut recevoir…

Repost 0

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives