Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 15:19

EDF doit sécuriser la centrale nucléaire de Gravelines

Séance plénière du Conseil général

 

   « A charge pour cette dernière de démontrer sa capacité à résister à ces agressions. Celles-ci pourraient être constituées par une élévation anormale de température due à un incendie extérieur au site […] »

   C’est pour la construction de constituer. Le verbe est polysémique.

   Dans un emploi transitif, le sujet peut être : 1) Une personne ("former, établir, construire, organiser…" Ex. : Constituer une collection, un dossier, etc.) ou : 2) Une personne ou objet ("former un tout." Ex. : Le noyau et les électrons constituent l’atome).

   Le verbe a aussi un emploi attributif : 3) "représenter, être essentiellement, consister en, se révéler…" Sa présence constituait un danger, où « danger » est attribut, et non C.O.D. (c’est important pour la suite).

   Il semble que le verbe ait ici le 3e sens ; mais alors la construction passive est interdite (pas de COD possible à l’actif). On ne dirait pas : *Un danger était constitué par sa présence.

   Celles-ci pourraient consister en une élévation de la température. Ou, selon le sens : Celles-ci pourraient être causées par une élévation de la température.

 

   « L’ASN estime qu’en l’état actuel des travaux, la compatibilité entre les deux sites industriels classés n’est pas acquise du point de vue de la sûreté… »

   Il serait peut-être moins redondant de dire : la compatibilité des deux sites.

 

   « La nouvelle mouture comporte quatre chapitres et trente actions – "dont 29 peuvent être engagées dès demain", fixe une feuille de route précise et dit "éventuellement en dernier combien ça coûte.»

   L’omission du deuxième tiret après « demain » trouble la lecture : on a oublié le sujet de « fixe » et « dit ».

 

   Pour en finir avec la page 2, un pavé :   « Le 6e vice-président a ensuite longuement détaillé la philosophie de l’acte 2 de l’Agenda 21 départemental, la “bible” des engagements environnementaux du Département. »

   Le mot bible s’écrit avec une minuscule seulement quand on parle de l’objet livre. On pourrait dire : Une bible est un exemplaire de la Bible. Quand on parle du mythe, du livre sacré des chrétiens, même métaphoriquement, il faut une majuscule.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 13:18

Interview d’un endocrinologue de Dunkerque

 

   « C'est pourquoi vous avez créé un pôle de soin sur la question à Dunkerque ? »

   Dans ce sens (médical), soins forcément au pluriel. Un pôle de soins.

 

   « Quelle est l'évolution du nombre de patients obèses que vous recevez à Dunkerque ?

   "Le nombre double tous les mois depuis que la filière a été créée, il y a 2 ans. Disons qu'en 2011, nous avions traité une trentaine de patients, en 2012, une soixantaine et cette année nous en sommes à près de 120." »

   Trente patients en 2011. Et « le nombre double tous les mois ». Si mes calculs sont bons, au bout d’un an on devrait en être déjà à 122 880. En deux ans, on dépasse allègrement le million. Le nombre double tous les ans.

 

   « "Les recettes de nos grands-mères." »

   Attention au pluriel : des grands-pères, mais plutôt : des grand-mères.

 

   « "Auparavant, on mangeait beaucoup de calories." »

   C’est vite dit ! On mangeait une nourriture très calorique. On mangeait très calorique.

 

   « "Nous regardons aussi s'il n'y a pas besoin de rééducation à la marche." »

   Il manque un déterminant. Nous regardons s’il n’y a pas un besoin de rééducation.

 

   Pour en finir avec la page 2, un certain décalage entre les questions et les réponses :

   « Mais finalement, qu'est-ce qui vous a attiré, vous, vers cette spécialité ?

   "Parce que c'est une médecine où on prend le temps avec les gens." »

   Le fait que c’est une médecine où…

   « A quoi et à qui va servir la balance à impédancemètre ?

   "Pour les patients atteints de dénutrition, d'anorexie mentale, de chirurgie lourde..." »

   Aux patients…

   « Vous avez évoqué l'envie de faire une étude autour du carnaval justement, info ou intox ?

   "Oui, j'aimerais bien, pour faire évoluer les mentalités." »

   Info : j’aimerais bien…

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 18:41

Un industriel japonais s’installe à Bierne

 

   « André F., président de la Communauté de communes du canton de Bergues, pointe "qu'au-delà des 140 emplois directs liés à la création de ce site industriel, n'oublions pas les 700 à 800 emplois des entreprises locales qui pourraient être concernées par de la sous-traitance et qui seraient ainsi confortées". »

   • La construction "pointer que" est très discutable.

   • Le « qu’ » devait sans doute être hors guillemets.

   • Cette construction est fautive : l’impératif « n’oublions pas » après « qu’ ». *Il pointe que… n’oublions pas. Le mieux est de supprimer le « qu’ ». Il signale : "Au-delà des 140 emplois…, n’oublions pas…"

 

   « Interrogé sur le choix de Bierne et non de Dunkerque même, Jo Dairin précise […] »

   Il serait plus naturel de dire : Interrogé sur le choix de Bierne au lieu de (plutôt que) Dunkerque.

 

   « Pas de subventions autrement dit. »

   Il faut une ponctuation entre « pas de subventions » et « autrement dit », qui est un commentaire de ce qui précède : ce n’est pas sur le même plan. Autrement dit, pas de subventions.

 

   Pour en finir avec la page 2, une locution adverbiale : « Puisqu'il était entre temps utilisé comme espace de stockage. »

   Entre-temps.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 11:45

Faits divers

 

   « Adélaïde a été enterrée vendredi dans l'urgence, sous X, dans le carré des indigents du cimetière de l'Ouest à Boulogne-sur-Mer, sans plaque ni pierre tombale. Mais face à l'émotion suscitée par l'affaire, la maire de Boulogne-sur-Mer avait promis lundi de lui offrir une sépulture "digne". »

   C’est pour le temps des deux verbes. Le retour en arrière se fait dans la première phrase, dont les faits rapportés sont antérieurs à ceux de la deuxième. C’est donc la première phrase qui devait être au plus-que-parfait, et la deuxième (dont les faits sont reliés au présent) au passé composé. (Et non l’inverse.) Adélaïde avait été enterrée… Mais le maire a promis de lui offrir…

 

   « Hier vers 17h30, un feu de sciure de bois s'est déclaré dans l'entrepôt […] »

   Cette virgule est inutile. (Ou mettre « vers 17 h 30 » entre virgules, si on veut mettre en relief l’heure approximative…)

 

   « Rapidement, l'incendie a été maîtrisé par les soldats du feu mais ces derniers ont dû rester sur place pour dégager toute la fumée. »

   La place de « rapidement » et la virgule qui suit ce mot rendent nécessaire une autre virgule avant la conjonction « mais » au début de la proposition suivante.

 

   Pour en finir avec la page 2, le département : « En conséquence, le Préfet du Pas de Calais a décidé le déclenchement du "Niveau Temps Froid" du Plan Grand Froid. »

   Traits d’union : le Pas-de-Calais.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:58

Noël à Londres

 

   « Les charmes de Noël à Londres ne se dévoilent pas qu’en quelques heures. »

   Ce « qu’ » est mal employé. Les charmes de Noël ne se dévoilent pas en quelques heures. Ou, si on veut : Les charmes de Noël ne se dévoilent pas en seulement quelques heures.

 

   « Bon à savoir, les magasins sont ouverts même le dimanche… et à partir du 26 décembre, les soldes commencent. »

   L’action de commencer ne peut pas avoir de durée (verbe perfectif) ; or, à partir de marque une durée. Et le 26 décembre les soldes commencent. (Ou : Et à partir du 26 décembre, ce sont les soldes.)

 

   Pour en finir avec la page 2, un adjectif : « Des décorations très British. »

   Pas de majuscule à british, sauf quand c’est un nom qui désigne une personne, comme dans cette phrase d’Audiard : « Dans le désert tu trouves un macchabée en gorge que tu ne peux pas identifier : on lui fouille les poches. Quand on trouve un ouvre-boîtes, c’est un British, et quand c'est un tire-bouchon, c’est un Français. »

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 15:06

Affaire des expropriations du Blanc-Nez

 

   « Retour probable devant le Conseil d'Etat pour les propriétaires expropriés du Grand Site »

   « Propriétaires expropriés. » C’est une répétition (de radical), après quoi on hésite entre pléonasme (s’ils sont expropriés, ils ont forcément été propriétaires) et contradiction (ils ne peuvent pas être à la fois propriétaires et expropriés). Je propose de garder seulement le deuxième, nominalisé : Retour devant le Conseil d’État pour les expropriés du Grand Site.

 

   « Nous ne sommes pas contre l'opération Grand Site. On est prêt à laisser des passages pour les promeneurs. »

   « "Trois des quatre décisions qui ont été rendues nous sont favorables, poursuit l'avocat. Statistiquement, on doit être confiant." »

   Deux fois la faute d’hier : à chaque fois « on » signifie "nous" (pronom qu’on a d’ailleurs dans les citations) : accord de l’attribut. On est prêts. On doit être confiants.

 

   « Juin 2008 : le juge des expropriations fixe le prix des terrains expropriés. »

   Exproprier, c’est déposséder quelqu’un de son bien ; on exproprie quelqu’un (et non quelque chose). Le prix des terrains saisis.

 

   Pour en finir avec la page 2, une répétition : « Le projet touche 362 hectares sur le Blanc-Nez, dont 173 appartiennent à des privés : 43 hectares sont des terres agricoles (dont une quinzaine d'hectares situés en bord de falaise ou destinés à devenir des parkings) et les 130 restants sont globalement constitués de landes. »

   Ça fait beaucoup d’« hectares », tout ça ! On peut supprimer les deux derniers.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 17:02

6e édition du Cabaret des Curiosités à Dunkerque

 

   « "On voulait vraiment se démarquer des fois précédentes, poursuit la jeune fille. Cette édition se veut pluridisciplinaire et la plus collective possible. On est content de voir qu'on y arrive". »

   • Dans la locution adverbiale "le plus… possible", « le » n’est pas un pronom qui représenterait un mot (« édition ») de la phrase. L’expression – adverbiale – est invariable. Cette édition se veut le plus collective possible. [Ne pas confondre avec : Cette édition est la plus collective (de toutes).]

   • L’attribut du sujet on s’accorde au pluriel quand on a le sens de : "nous", et non de : "l’homme, les gens en général". On est contents de voir qu’on y arrive.

   • Point final à l’intérieur des guillemets, parce que sa phrase commence à l’intérieur des guillemets.

 

   « Fées d'Hiver est un collectif de light painting sonore, qui participa d'ailleurs à Marseille 2013. »

   Présent et passé simple ne font pas partie du même monde. Même si le présent est ici un présent de vérité générale, le monde du passé simple est le récit : il n’a pas à sortir des romans, des nouvelles, contes, mythes, etc. Qui a d’ailleurs participé à Marseille 2013.

 

   « Pratiquez vous aussi la street-photography. »

   • « Vous aussi » entre virgules pour faciliter la lecture : on montre ainsi plus clairement que ce n’est pas une inversion du sujet (pratiquez-vous ?), mais un impératif.

   • Pas de trait d’union à street photography.

 

   Pour en finir avec la page 2, une ligature : « Des oeuvres d'art. »

   Des œuvres.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 09:22

Les labels de la ville de Gravelines

 

   « Depuis 2012 et l'obtention successive du titre de Ville amie des enfants ainsi que du classement parmi les 100 Plus beaux détours de France […] »

   Dans ce sens, l’adjectif successif qualifie un nom pluriel. Les obtentions successives du titre… et du classement… Par contre, on pourra avoir au singulier non plus les choses énumérées, mais leur ensemble. Comparons : L’ordre successif des événements. Les événements successifs.

 

   « Ce qui fait de Gravelines, l'une des communes nordistes les mieux dotées en la matière. »

   La virgule est fautive. Il ne s’agit pas de chercher à rendre l’intonation ou le rythme par la ponctuation.

 

   « Les labels dont la Ville est le plus fière sont arborés en enfilade aux entrées de la ville. »

   La majuscule au premier « Ville » nous signifie sans doute qu’il s’agit de son administration, son conseil municipal, sa mairie. Dans ce cas, autant le dire directement, afin d’éviter la répétition du mot ville. Les labels dont la mairie est le plus fière sont arborés en enfilade aux entrées de la ville.

 

   « Regroupe les sites fortifiés du Kent, du Nord Pas-de-Calais. »

   Trois traits d’union au nom de la région : le Nord-Pas-de-Calais.

 

   Pour en finir avec la page 2, une expression : « La Ville et l'office de tourisme des Rives de l'Aa tiennent en effet au Pavillon Bleu d'Europe et à l'inscription dans le réseau France Station Nautique comme à la prunelle de leurs yeux. »

   Il est fâcheux d’employer "tenir comme à la prunelle de ses yeux" quand le sujet n’est pas une personne (ici : « la Ville et l’office du tourisme »).

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 19:02

Ministre et président de Région sur l’avenir du port de Boulogne

 

   « Le port de Boulogne ne veut pas être qu'une antenne de Calais »

   « Que » devrait être construit avec un ne. Le port de Boulogne ne veut pas n’être qu’une antenne de Calais. Ou : Le port de Boulogne veut ne pas être qu’une antenne de Calais.

 

   « Frédéric Cuvillier, ministre des Transports et de la Pêche, et Daniel Percheron, président du Conseil régional, ont croisé leur vision sur l'avenir maritime de Boulogne. »

   C’est essentiellement à cause du sens de « croiser » que « vision » devrait être au pluriel. Chacun n’en a qu’une, c’est une affaire entendue, mais on ne saurait croiser une vision ! Ils ont croisé leurs visions.

 

   « "Doit-on maintenir cette polyvalence ou est-ce que les élus doivent décider de hiérarchiser les activités ? Vue de Lille, la réponse semble très claire." »

   Fallait-il accorder « vue » avec « réponse » ? Il me semble que ce n’est pas elle, mais le contexte, qui est vu. ("Les choses vues de Lille, ...") C’est donc neutre (forme masculine en français). Vu de Lille, la réponse semble claire.

 

   Pour en finir avec la page 2, un petit pléonasme : « Surtout, il a insisté sur le fait que le nouveau concessionnaire ne serait nullement désigné si l'accord ne satisfaisait pas tous les acteurs à l'unanimité. »

   Il s’agirait de choisir entre « tous » et « à l’unanimité ».

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:38

Marchés de Noël dans le Kent et à Londres

 

   « Le Marché se tiend dans les magnifiques parcs du Château. »

   Conjugaison de tenir : je tiens, tu tiens, il tient.

 

   « Au dessus des zones piétonnières. »

   Retenons que tous les composés de dessus et dessous s’écrivent avec un trait d’union, sauf ceux formés avec en et de. Au-dessus.

 

   « C'est le marché idéal pour trouver des objets insolites, vintage. »

   Accorder aussi le deuxième adjectif, puisqu’il qualifie pareillement « objets ». Des objets insolites, vintages.

 

   « Comme à Southbank par exemple. »

   • Redondance : « comme » et « par exemple » ont le même rôle (citer une illustration). Supprimer l’un ou l’autre.

   • Le nom du quartier de Londres en deux mots : South Bank.

 

   Pour en finir avec la page 2, sept majuscules fâcheuses : « Le Père Noël » « Le temps de l'Avent » « Feu d'artifice de Nouvel An  » « Le Marché » « Des marchés de Noël so British » « Cette Féérie hivernale ».

   Le père Noël, le temps de l’avent, le nouvel an, le marché, so british, une féerie.

   Notons que depuis la réforme de 1990 on peut écrire féérie aussi bien que féerie, la prononciation ayant évolué de [feRi] (féri) à [feeRi] (fééri). Le mot a été formé sur fée. Le e muet s’est maintenu, allongeant la syllabe précédente, puis a été prononcé comme un é.

Repost 0
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives