Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 07:58
Les fautes de l'éditio du "Calais Mag" 138 (juil., août 21)

~

 

 

Rien de grave.

 

Vocabulaire

 

1) Lignes 7 et 8 : « […] le bilan des dernières saisons estivales et l’affluence exceptionnelle de touristes ont démontré le bien-fondé de cette vision audacieuse et volontariste […] »

L’adjectif exceptionnelle contredit ce qu’on dit par ailleurs : si l’affluence était exceptionnelle, elle dément le bien-fondé de cette vision ! On aurait pu dire : L’affluence (désormais) en recrudescence.

 

2) Lignes 29 et 30 : « Je me satisfais particulièrement de l’évolution très favorable de ce dossier […]. »

Se satisfaire de a un sens négatif : c’est “faire avec”, “accepter faute de mieux”. (Ex. : Je me satisfais de ce faible salaire.) Je me réjouis particulièrement de / Je suis particulièrement satisfaite de.

 

3) Lignes 30 et 31 : « […] ce dossier qui se traduit concrètement dans les faits […]. »

Fâcheux pléonasme. Choisir entre : qui se traduit concrètement, et : qui se traduit dans les faits.

 

 

Construction syntaxique

 

1) Ligne 8 et 9 : « […] ont démontré le bien-fondé de cette vision audacieuse et volontariste, visant à révéler tout le potentiel balnéaire […] »

« Visant » n’est pas ici un adjectif, mais un participe présent, c’est-à-dire un verbe. Or, on ne peut pas placer une virgule unique (je ne parle pas du cas d’une incise délimitée par deux virgules) entre un verbe et le sujet de l'action qu'il exprime (non plus qu’entre un verbe et son cod). Cette vision audacieuse et volontariste visant à révéler...

 

2) et 3) Lignes 10 et 11 : « S’ouvre avec notre station un nouveau chapitre de notre histoire ! »

1) Cette inversion syntaxiquement audacieuse, d’un ton de poésie épique, est déplacée dans ce contexte. 2) De plus, l’ordre naturel des mots ferait mieux saisir le sens de la préposition « avec » (“en même temps”) : Avec notre station, c’est aussi un nouveau chapitre de notre histoire qui s’ouvre !

 

4) Ligne 20 : « […] je ne doute pas que l’édition estivale 2021 tienne toutes ses promesses. »

Pour marquer l’incertitude, le pessimisme, on dira (à la forme affirmative) au subjonctif : “Je doute qu'elle tienne ses promesses”. Mais pour afficher sa confiance on choisira plutôt (à la forme négative) l’indicatif, qui inscrit le fait dans la réalité :  Je ne doute pas que l’édition estivale 2021 tiendra toutes ses promesses.

 

5) Lignes 26 et 27 : « Mais Calais se développe aussi dans le cadre d’un vaste plan d’ensemble orienté vers le développement économique […] »

Nous avons affaire ici à une tendance à la langue de bois, qui consiste entre autres à accumuler inutilement des mots au sens abstrait. Notamment, la répétition « développe » / « développement » devrait être évitée. Mais de façon générale Calais se développe aussi économiquement.

 

6) Lignes 31 à 33 : « L’arrivée de CargoBeamer renforce notre position stratégique en tant que nœud logistique et marque pour Calais l’avènement d’une nouvelle ère en matière de logistique. »

On doit pouvoir éviter la répétition de « logistique ». L’arrivée de CargoBeamer renforce notre position stratégique — et nous ouvre une nouvelle ère — en matière de logistique.

 

 

Orthographe

 

1) Ligne 6 : « […] au début du XXème siècle […] »

L’abréviation ème (au lieu de e) en exposant pour marquer l'ordinal est fantaisiste. Après les chiffres arabes comme romains, les seules abréviations correctes sont : 1er, 1re, 2e, 3e , etc. Au début du xxe siècle.

 

2) Lignes 24 et 25 : « […] avec la complicité de François Delaroziere […] »

Avec un accent grave : François Delarozière.

 

3) Ligne 25 : « […] un voyage inattendu et féérique […] »

Pas vraiment de faute ici. Le mot, construit sur fée, s’écrit “normalement”, à l’image de féerie : féerique. Mais on ne saurait trouver anormal de conformer l'orthographe à la prononciation la plus courante.

 

 

Typographie

 

1) Ligne 6 : « […] au début du XXème siècle […] »

Les chiffres romains ne s’écrivent pas en MAJUSCULES mais en petites majuscules pour indiquer un siècle, un chapitre, pour désigner un roi… Au début du xxe siècle. (Cela pour ne pas rompre l’harmonie visuelle du texte : le “gris typographique”.)

 

 

Ponctuation

 

1) Lignes 28 et 29 : « […] le développement de la plateforme de ferroutage CargoBeamer qui prépare celui de la zone logistique de la Turquerie. »

2) Lignes 29 et 30 : « Je me satisfais particulièrement de l’évolution très favorable de ce dossier qui se traduit concrètement […] »

Quand la proposition relative ne sert pas à déterminer son antécédent (déjà totalement défini), il faut une virgule avant le pronom relatif afin de la disjoindre de cet antécédent.

 

3) à 10). Il ne faut pas employer de virgule pour simplement séparer un complément circonstanciel de temps du reste de la phrase. Ainsi, pas de virgule avant ni après :

3) « Après plusieurs années d’un chantier spectaculaire […] » (ligne 1)

4) et 5) « […] les 13 et 14 juillet […] » (ligne 2)

6) et 7) « […] au début du XXème siècle […] » (ligne 6)

8) « Aujourd’hui […] » (ligne 9)

9) « Déjà […] » (ligne 12)

10) « […] lors de l’inauguration officielle. » (ligne 23)

 

 

Calais Mag n° 138 de juillet et août 2021, page 3

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : La faute de l'édito de la maire & Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...