Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 13:59

Le conte Peau d’Âne en son et lumière

 

   « Un coup dur qui aurait pu mettre en péril l’énergie du groupe, mais qui au contraire en est ressorti encore plus confiant. »

 

Peau-d-Ane.jpg    Il s’agit d’une coordination foireuse. En coordonnant les deux relatives en « qui » par la conjonction « mais », on leur donne forcément le même antécédent : « un coup dur ». Or, ce n’est pas le sens attendu. Il suffit d’enlever ce « mais » (dont le sens est déjà dans « au contraire ») pour rendre la phrase correcte : Un coup dur qui aurait pu mettre en péril l’énergie du groupe, qui au contraire en est ressorti encore plus confiant.

 

   « Après près de deux années de réflexions […] »  Ici, réflexion désigne l’activité de la pensée en général, plutôt qu’un certain nombre d’actes de pensée. C’est un indénombrable, à employer après un article partitif. Donc, au singulier. Deux années de réflexion.

 

   Pour en finir avec la page 2, une confusion entre futur et conditionnel : « "Je n’aurai jamais pensé jouer ce personnage." »  Ce n’est bien sûr pas le futur antérieur qui convenait ici, mais le conditionnel passé, première forme : Je n’aurais jamais pensé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint Roch - dans La faute de la page 2
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives