Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 16:50

L’immigration espagnole au Royaume-Uni
L’université de Brighton lance un nouveau master

 

 

   « Un dessinateur de bandes dessinés de 27 ans originaire d'Alicante. »

   Dessiné s’accorde en genre et en nombre : un dessinateur de bandes dessinées.

 

   « Ainsi, Joana S. T. et Marc S. R. […] travaillent dans un bar de Picadilly Circus. »

   Deux c : Piccadilly Circus (notre illustration).

 

   « A terme, l'objectif de ce Master est d'attirer "des étudiants du monde entier afin de lui donner une dimension internationale". »

   La phrase peut être comprise ainsi : le master donnera au monde entier une dimension internationale. Facile ! L’objectif de ce master est d’attirer des étudiants du monde entier afin de se donner une dimension internationale.

 

   Pour en finir avec la page 2, un conflit : « L'université de Brighton, dans le sud de l'Angleterre, lance à partir de septembre un Master spécialisé en œnologie et vins pétillants. »

   Il a lieu entre « lance », verbe perfectif (son action ne peut pas être prolongée), et « à partir de », qui inscrit pourtant l’action dans une durée, comme depuis. Supprimer « à partir de ». L’université de Brighton lancera (ou : a lancé ?) en septembre un master…

La faute de la page 2 du jeudi 17 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 12:13

Forum de l’emploi à Gravelines

 

   « "C'est des métiers vers lesquels on va facilement." »

   "C’est" s’accorde avec ce qui suit. Il prend la marque du pluriel à tous les temps : Ce seraient des métiers, que ce soient des métiers, c’eussent été des métiers, ce sont des métiers.

 

   « Ils connaissaient les offres ; elles sont parues dans le Journal des Flandres la semaine précédente. »

   • Titre du journal en italique. Dans le Journal des Flandres.

   • « La semaine précédente » situe dans le temps la parution des offres par rapport au Forum, qui se tient aujourd’hui : on attendait donc plutôt : la semaine dernière.

 

   Pour en finir avec la page 2, soyons pointilleux : « "Il faut compter 18 à 24 mois pour "mouler" les jeunes dans les valeurs de l'entreprise."»

   Accompagner la fourchette de ses deux prépositions (de, à) : Il faut compter de 18 à 24 mois. (Pour qui voudrait réfléchir à la question de l’haplologie dans les fourchettes, voici un article intéressant.)

La faute de la page 2 du mercredi 16 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 11:25

Portrait : la fille d’un meunier

 

   « Au milieu de cette décennie, la fille du meunier se rappelle d'un moulin industriel créé rue Leurette. »

   La précision temporelle (« au milieu de cette décennie ») est inattendue… Mais c’est la construction du verbe qui a retenu mon attention. Se rappeler est transitif direct, contrairement à se souvenir. Je me rappelle qqch, je me souviens de qqch. La fille du meunier se souvient d’un moulin, se rappelle un moulin…

 

   « "Cela fait plaisir ce souvenir de mon père..." »

   On se demande un peu quelle est la nature de « souvenir ». Un verbe ? Cela fait plaisir de se souvenir de son père. Ou : Cela me fait plaisir de me souvenir de mon père. Un nom ? Il me fait plaisir, ce souvenir de mon père.

 

   « Édith L. a vécu jusqu'à ses 18 ans dans une maison, dominée par le moulin à vent familial. La grand-mère avait fait tourner le moulin en briques derrière l'actuelle gendarmerie. »

    • Si on voulait dire que c’était la maison qui était dominée par le moulin, il ne fallait pas de virgule après « maison ». (La phrase dit que c’était Édith qui était dominée.)

   • Écrire au singulier : en brique, de brique pour indiquer le matériau d’une construction, sauf si c’est pour attirer l’attention sur une caractéristique des briques : Un mur de briques creuses. (Pareil avec le mot pierre : Une maison en pierre, une maison en pierres volcaniques.) Le moulin en brique.

 

   Pour en finir avec la page 2, une drôle de phrase : « "Pas une grande exploitation, mais de quoi, avec nos champs, mes frères, vivre à sept." »

   Essayons dans un autre ordre : Mais de quoi, grâce à nos champs, nous faire vivre à sept, avec mes frères.

La faute de la page 2 du mardi 15 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 11:49

Location de cabines de plage à Gravelines

 

   « Le responsable du service des fêtes rappelle qu'une préservation est déjà ouverte. »

   « Préservation » n'est pas le mot attendu. Une réservation, une préréservation ?

 

   « Ne faudrait-il pas réimplanter d'autres cabines de plage ? »

   Le préfixe - n'est aucunement justifié. Ne faudrait-il pas implanter d'autres cabines ?

 

   « Dix autres pourraient les rejoindre la saison 2015. »

   Il est préférable d'employer une préposition quand le nom complément de temps n'est pas relié à la situation d'énonciation (quand il ne situe pas dans le temps par rapport au moment où on parle). Comparons. Sans préposition : Je le ferai la saison prochaine, cette nuit, je l'ai fait l'hiver dernier. Avec préposition : Je le ferai durant la saison 2017, pendant la nuit du 24 au 25 avril, je l'ai fait pendant l'hiver 2010. Dix autres pourraient les rejoindre pour la saison 2015, lors de la saison 2015.

 

   « Tel : 03 28 23 29 69. »

   Accent et point abréviatif. Tél. :

 

   Pour en finir avec la page 2, une faute de frappe dans le surtitre : « A Grévelines. »

Photo M. Chanaud (extrait)

Photo M. Chanaud (extrait)

Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:01

Faits divers

 

   « "Pour nous, ce n'est pas une manifestation que le préfet a interdit, mais plutôt une liberté d'expression." »

   « Interdit » ne doit pas être neutre (accordé au masculin), mais féminin. Cas du participe passé employé avec avoir, s'accordant avec le C.O.D. (« manifestation ») placé avant. On accorderait de même au féminin : Ce n'est pas Fernande que j'ai aimée, mais Félicie. On s'en rendra encore mieux compte à la forme affirmative : C'est Fernande que j'ai aimée, et non Lulu. Ce n'est pas une manifestation que le préfet a interdite, mais une liberté. Ou, pour être neutre : Ce que le préfet a interdit, ce n'est pas une manifestation, mais une liberté.

 

   «  Sur la page facebook de Sauvons Calais »

   Majuscule : Facebook.

 

   Pour en finir avec la page 2, une petite contradiction : « L'auteur présumé récidive. »

   S'il récidive vraiment, on ne peut pas dire qu'il n'est que l'auteur « présumé ». Recourons donc prudemment au conditionnel : L'auteur présumé aurait récidivé.

La faute de la page 2 du samedi 12 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 11:24

Recyclage d’églises en Grande-Bretagne

 

   « Cette ancienne église construite en 1902, dont l'extérieur est resté absolument intact, accueille désormais un pub irlandais, devenu un repère d'habitués. »

   Confusion entre repère (marque pour se repérer) et repaire (refuge, lieu de rencontre). Un repaire d’habitués.

 

   « A peine franchi le porche de l'église presbytérienne de Muswell Hill, un imposant édifice de briques rouges et de galets, dans le nord de Londres, trône un énorme tonneau en bois de Guinness et pulse une musique pop. »

   Mauvaise construction : le sujet (« tonneau » et « musique ») devait être aussi le sujet de franchir, au début. Tourner autrement ; par exemple : quand on a franchi…

 

   « En n'acceptant de vendre des édifices qu'avec une utilisation approuvée par un comité. »

   Attention au choix de la préposition. Vendre pour une utilisation.

 

   « Ni de sex shop. »

   Trait d’union : un sex-shop.

 

   « À Saintt Paul à Bristol (ouest). »

   Un seul t à saint, même en anglais ; mais en anglais l’abréviation est courante : St. Paul, avec un point, contrairement au français.

 

   Pour en finir avec la page 2, la légende de l’illustration : « A picture shows the interior of O'Neills pub in a former Presbyterian church in Muswell Hill, north London »

   Notre journaliste a oublié de traduire la légende ! Car l’article original est en anglais, consultable ici. Proposons : L'intérieur du pub O'Neill, dans une ancienne église presbytérienne à Muswell Hill, au nord de Londres.

La faute de la page 2 du jeudi 10 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 11:56

F. Cuvillier élu maire de Boulogne

 

   « Mireille Hingrez Céréda reprendrait sans nul doutes ses fonctions de première adjointe. »

   « Nul » et « doutes » doivent s’accorder. Difficile de le faire au pluriel, quand « nul » signifie "zéro" ; au singulier, donc : sans nul doute.

 

   « Sous les cris et applaudissements, Frédéric Cuvillier ceint l'écharpe. Et ne manque pas de remercier chaleureusement Mireille, bouquet de fleurs à la main, qui redevient première adjointe. »

   Qui tient le bouquet ? La construction de la phrase est contradictoire sur ce point. Car « bouquet de fleurs à la main » est mis en apposition au sujet sous-entendu « Frédéric Cuvillier ». Or, la place du groupe entre « Mireille » et « qui » représentant « Mireille » attribue le bouquet à Mireille ! Deux possibilités, donc :

   1) Le maire tient le bouquet. Et ne manque pas, bouquet de fleurs à la main, de remercier Mireille, qui redevient première adjointe.

   2) L’adjointe tient le bouquet. On évitera : Et ne manque pas de remercier Mireille qui, bouquet de fleurs à la main, redevient première adjointe. Préférons : Et ne manque pas de remercier Mireille, qui a un bouquet de fleurs à la main, et qui redevient première adjointe. Ou : Et ne manque pas de remercier Mireille (bouquet de fleurs à la main), qui redevient première adjointe.

 

   « Les conseillers remettent leur bulletin dans l'urne et procèdent au vote. »

   Remettre son bulletin dans l’urne, n’est-ce pas de la fraude électorale ? Les conseillers mettent leur bulletin dans l’urne. (Comparons : Ils remettent un bulletin dans l'urne.)

 

   « Le maire a passé en revue les chantiers qui seraient ceux de son équipe dans les six années à venir. »

   Attention à la concordance des temps. Après le passé composé : du futur. Il a passé en revue les chantiers qui seront ceux… (Comparons : Il passa en revue les chantiers qui seraient ceux…)

 

   Pour en finir avec la page 2, un petit problème de vocabulaire : « Il a conclu son discours par une phrase qui peut être différemment interprétée. »

   On le dira ainsi dans le cadre d’une comparaison, quand il faut comprendre : "différemment d’une précédente interprétation". Ex. : J’ai trouvé sa phrase agressive ; d’autres l’ont interprétée différemment. Une phrase qui peut être diversement interprétée.

La faute de la page 2 du mardi 8 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 12:13

Reprise de l’entreprise Ascométal à Leffrinckoucke.

 

   « Pas plus tard que ce mardi 1er avril, une délégation de Farinia, groupe industriel spécialisé dans la transformation des matériaux, a évalué le potentiel de l'usine des Dunes. Avant d'en faire de même sur deux autres sites, Hagondange et Fos-sur-Mer. »

   • Le pronom « en » est de trop dans la dernière phrase. Avant de faire de même sur deux autres sites.

   • Pas de faute, par contre, dans l’emploi de l’expression "pas plus tard que", qui dit pourtant, littéralement, le contraire de ce qu’elle veut dire ! On veut justement dire que c’est tard, c’est-à-dire récent. Je lui en ai encore parlé, pas plus tard qu’hier. C’est sans doute le résultat de la transposition dans le passé d’une expression d’abord utilisée pour le futur : Je lui en parlerai, pas plus tard que demain.

 

   « Sans oublier Farinia qui était attendu mardi. »

   Virgule obligatoire avant « qui » : la relative n’est pas déterminative de l’antécédent, mais informative. (Comparons : Sans oublier la société qui était attendue mardi.)

 

   « Des candidats ayant déposé un dossier auprès de Maître Gay. »

   Abréviation devant les noms de notaires, avocats, huissiers, etc. Auprès de Me Gay.

 

   Pour en finir avec la page 2, deux virgules fautives :

   « "Mais, il faudra être vigilant par rapport à leurs intentions." »

   « " Si demain, on nous demandait de produire plus, on pourrait répondre à cette demande." »

   • Jamais de virgule unique après une conjonction de coordination.

   • Jamais de virgule unique entre une conjonction de subordination et le verbe de sa proposition (le verbe suivant).

La faute de la page 2 du lundi 7 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 19:26

L’ouverture du parc d’attractions Bagatelle

 

   « Bagatelle est au plus bas en terme de fréquentation. »

   Commençons par notre faute traditionnelle ! Terme s’emploie toujours au pluriel dans l’ensemble des expressions où il signifie "mots, façon de parler, etc." (et non "fin, délai"). En termes de fréquentation.

 

   « Assurer la gestion des 9 parcs de loisirs de son porte-feuille. »

   Le mot s’est toujours écrit en un seul tenant. Un portefeuille, des portefeuilles.

 

   « "On est très bons au regard du marché qui baisse de 5 % environ." »

   La relative sert à apporter une information supplémentaire (et une nuance causale), et non à déterminer de quel « marché » (l’antécédent) on parle ; dans ce cas : virgule avant le pronom relatif.

 

   Pour en finir avec la page 2, un pléonasme : « Mais pas de stress négatif. »

   Un stress ne saurait ne pas être négatif ! Le mot est forcément employé en mauvaise part, en sorte que le qualifier de « négatif » est une superfluité ! Mais pas de stress.

La faute de la page 2 du dimanche 6 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 10:27

F. Cuvillier entre ministère de la Mer et mairie de Boulogne

 

   « S'il devait revenir à plein temps à Boulogne en qualité de maire (et vraisemblablement président de la CAB), Frédéric Cuvillier, confortablement élu, va pouvoir se consacrer pleinement aux chantiers déjà lancés et à ceux à venir. »

   Attention à la concordance des temps dans le système hypothétique. Après si + imparfait, il faut du conditionnel. S’il devait revenir, il pourrait se consacrer…

 

   « "Tant que je suis aux responsabilités nationales, c'est Mireille Hingrez-Céréda qui a pleinement officié en tant que maire." »

   Autre problème de temps. Exprimer les deux faits simultanés au même temps. Tant que je suis aux responsabilités nationales, c’est M. H.-C. qui officie. Tant que j’ai été aux responsabilités, c’est elle qui a officié. Tant que j’étais aux responsabilités, c’est elle qui officiait.

 

   « Des postes de ministre délégué et de secrétaire d'Etat sont encore à attribuer. »

   J’aurais tout mis au pluriel : il y a un délégué par poste ; il y en a autant. Des postes de ministres délégués et de secrétaires d’État.

 

   Pour en finir avec la page 2, un peu de ponctuation : « (Fleur Pellerin, Marisol Touraine, Christiane Taubira, Geneviève Fioraso etc) »

   Pour abréger une énumération : point à etc. (marque de l’abréviation de et cætera), et virgule avant.

La faute de la page 2 du samedi 5 avril 2014
Published by Gildas Tromeur
commenter cet article

Présentation

  • : Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • Nord LittÉral - La faute de la page 2 (ou 1) - Gildas Tromeur - Depuis 2008.
  • : 1 jour, 1 journal, 1 page, au moins 1 faute corrigée !
  • Contact

Légende

Les citations du journal sont copiées entre guillemets en caractères noirs et gras :

« Citation »

• Mes propos sont en gris. La correction proposée est en caractères verts et gras.

Recherche Mot Clé...

Archives